Potins

Cheb Mami fête sa libération
Le chanteur Cheb Mami est sorti de prison le 1er février. Après avoir payé sa caution, il envisage maintenant de fêter sa libération dans sa terre natale : l’Algérie. Trois mois de prison pour lui et son manager Michel Levy, cela n’a pas été facile. Pour oublier cette incarcération, l’artiste compte bien prendre sa revanche en musique. Il prépare un grand concert durant lequel il chantera des titres de son dernier album qu’il n’a malheureusement pas eu le temps de promouvoir comme il le désirait. «Nous allons organiser un grand concert pour oublier tout ça», a-t-il déclaré à la télévision publique algérienne sans pour autant préciser de date. Le chanteur de raï avait été emprisonné le 28 octobre dernier à la prison de la Santé à Paris.

Chrif Tribek toujours «entre parenthèses»
Le réalisateur Chrif Tribek est plongé dans son projet de long-métrage. Presque un an après avoir reçu une subvention de 210.000 DH du Centre cinématographique marocain, il est toujours à la recherche d’autres sources de financement. Casting, repérage,… : toutes les opérations d’avant le tournage sont aujourd’hui presque achevées.  Le premier coup de manivelle est prévu pour le mois d’avril dans la ville de Tétouan. Le premier long-métrage de Chrif Tribek, co-écrit avec Hicham Falah, revient sur les problèmes qui touchent à la vie universitaire. Les deux réalisateurs parlent plus spécialement du phénomène de l’extrémisme qui sévit dans le milieu universitaire. Contacté par ALM, Chrif Tribek a souligné qu’il était concentré sur ce projet. Pour son premier long métrage, il compte mettre le paquet. Il est donc exigeant envers lui-même. Pas de projets en parallèle. «Toute mon attention et mes efforts sont dirigés vers ce film», témoigne Chrif Tribek.

Simo, meilleur activiste associatif pour 2006
Une distinction. Simo Benbachir, président de Ruban rouge, a décroché le prix du meilleur activiste associatif de 2006, le 11 janvier, lors du colloque des jeunes à Laâyoune.  «J’ai milité pour une cause à laquelle croient plusieurs militants, mais je n’ai jamais pensé à une récompense», déclare-t-il. Une belle surprise qui vient couronner les efforts de ce jeune Marocain en matière de prévention du sida. Son prix renforce sa motivation à poursuivre son chemin : «Mon projet, au tout début, n’avait pas été bien accueilli, mais à force de persévérer, on finit par aboutir. Alors si vous rêvez de quelque chose, il faut aller de l’avant !», lance-t-il aux jeunes. Message reçu. Simo Benbachir va, donc, de l’avant sans oublier de rendre hommage à son équipe qui le soutient, dont Eléna Benedito, la vice-présidente de Ruban rouge. Simo prépare, en ce moment, le programme de la nouvelle campagne contre le sida. Fait marquant : le lancement le 7 juillet prochain du calendrier 2008 de la chanteuse libanaise Haifa Wehbe.

Ne touche pas aux H Kayne
Le groupe de rap marrakchi Fnaire pourra scander «ne touche pas à H Kayne». En fait, ils accueillent, dans leur ville, leurs «frères d’art», venus tout droit de Meknès. Le rap marrakchi rencontre donc pour la première fois le rap meknassi. Cela se passe ce samedi 10 février au théâtre Royal de Marrakech. Les deux groupes : H Kayne de Meknès et Fnaire de Marrakech seront ensemble dans la perle du Sud pour un samedi soir très festif. Les deux formations à succès vont chacun interpréter les titres de leurs derniers albums respectifs. Ils prévoient également d’improviser ensemble un spectacle musical. Cet événement est organisé en partenariat avec la radio musicale Hit radio dirigée par Younès Boumehdi. Cette station diffuse, depuis son lancement en octobre 2006, des chansons du répertoire des jeunes groupes musicaux qui font du rap et de la fusion.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *