Potins

Kate Winslet : Devinez où elle va ranger son Oscar

Depuis qu’elle a gagné l’Oscar de la meilleure actrice suite à sa performance dans «Le Liseur», Kate Winslet est aux anges, et pourtant, son trophée, elle ne compte pas l’exposer au-dessus de la cheminée, bien loin de là. La statuette ira aux toilettes, à côté de celle que possède déjà son mari Sam!!! Et oui, Kate n’est pas du genre à frimer et à prendre la grosse tête. D’ailleurs, elle avoue également qu’elle espère que cette récompense ne changera en rien la manière dont les réalisateurs et les acteurs travaillent avec elle. Et pour laisser un peu retomber tout cet effet post-Oscar, la comédienne envisage de prendre un été sabbatique. «Je prévois un été loin de tout», confie-t-elle avant d’ajouter: «Nous allons probablement louer une maison en Italie». Quel beau projet… 2009, la plus belle année de sa vie ?



Hassan El Fad rempile pour le Ramadan

Hassan El Fad prépare une émission de parodie qui va être diffusée au mois de Ramadan sur la deuxième chaîne nationale. Dernièrement, il a entamé une expérience musicale avec le chanteur Si Mehdi. Le duo s’intitule «Koulchi fi Casa». C’est un dialogue intergénérationnel qui mène au cœur des contradictions dont souffre notre société. Une chanson sympathique, écrite par les deux artistes d’une façon joyeuse et amusante loin de tous les clichés. Suite à cette collaboration, Hassan El Fad et Si Mehdi ont été sollicités par de nombreux réalisateurs. Après avoir signé avec un producteur, ils établiront incessamment des réunions pour déterminer le choix du réalisateur et l’idée du clip.



Tarik et Khansa, porte-flambeau des Batma

Tarik Batma soutient sa sœur Khansa. Cela en lui composant six chansons et en œuvrant à la direction artistique de son nouvel album. Par ailleurs, Tarik a confié à ALM qu’il vient d’enregistrer un duo intitulé «Mesk lil» avec la Canadienne «empir esis», nominée meilleure chanteuse au Canada en 2008. Tarik Batma reste toujours fidèle aux Ghiwane. Il a procédé à la reprise de «Mahamouni» en duo avec le groupe «Gnawa Storm». Comme il a repris une chanson du folklore hassani «Gbayl dahmisse». Concernant la scène, il est attendu au festival Tanjazz le 10 juin et il attend les confirmations pour les festivals de Casablanca, Marrakech, Essaouira jeune talent et de Chefchaoun. Tarik est actuellement en cours de préparation de son nouvel album qui comportera dix titres et verra le jour en août 2009.


Nawal mariée en «top secret»

En toute discrétion et après de longues années de célibat, la chanteuse koweïtienne Nawal s’est mariée avec le compositeur Machâal Al Arouj.  L’élu de son cœur n’est tout autre que son assistant technique et le directeur artistique de ses albums auprès duquel elle a réalisé un succès sans précédent. L’heureux couple a célébré les noces dans une ambiance conviviale. 


Le Maroc fait rêver Arié El-Maleh

Le comédien marocain Arié El-Maleh, frère de l’humoriste et acteur Gad El-Maleh, a affirmé que son rêve est de se produire au Maroc avec une pièce ou une comédie qu’il monterait lui-même. «Cette pièce devrait être montée spécialement pour le Maroc qui est le berceau de ma culture», a-t-il confié, faisant observer qu’il est intéressé par une pièce ou une comédie sur les Casablancais. «Il n’y a pas mal de clichés casablancais qui sont susceptibles d’être montés», a-t-il ajouté. Né en 1975 à Casablanca, Arié El-Maleh affirme avoir découvert le théâtre alors qu’il était encore à l’école Georges Bizet et ensuite au Centre culturel français (CCF) de la capitale économique du Royaume. Il dit s’être rendu compte à l’âge de quinze ans qu’il pouvait devenir acteur de théâtre et qu’il pourrait même en faire un métier. S’agissant de ses projets d’avenir, le comédien a fait savoir qu’il est en train d’écrire le scénario d’un long-métrage.


Hanaa Idrissi, la Palestine dans le cœur

Hanaa Idrissi ex-Staracademy Liban, prépare une tournée nationale à partir du 12 mars pour la solidarité avec le peuple palestinien. Le premier spectacle sera donné au palais des congrès à Marrakech, ensuite à Rabat, Casablanca et d’autres villes du Royaume. Hanaa participera également à la 10ème édition de la chanson arabe qui rendra hommage à Naïma Samih, Walid Taoufiq et le compositeur libanais Ihssan El Mounzir. Hanaa est en cours d’enregistrement d’un nouveau single marocain «Halawet El Hob» écrit par Mustapha Baghdad et composé par Ibrahim Barakat.


Farid Regragui : Après  Green zone, El Majdoub

L’acteur marocain Farid Regragui poursuit le tournage des dernières séquences du feuilleton «Si Abderrahmane El Majdoub» de Farida Bourquia. Il incarne le rôle de «Sahib chourta», un personnage qui lui a suscité de longs mois de préparation. Ont pris part à cette production : Mohamed Bastaoui, Mohamed Majd, Aïcha Mahmah, Hanane Ibrahimi… Selon l’acteur : «ce feuilleton sera une bonne surprise pour les téléspectateurs marocains. C’est une grande production qui rassemble toutes les générations d’acteurs. Je félicite Farida Bourquia pour ce choix et pour sa persévérance».
Si Abderahmane El Majdoub, est une rétrospective de  la vie de ce personnage historique qui a délaissé les plaisirs de vie et a adopté le soufisme avant de passer sa vie en tournée en quête d’apprentissage. Cette série est attendue sur 2M au mois de Ramadan. En parralèle, Farid incarne Ahmed un Iraquien dans «Green zone» de Paul Green Grass au côté de Matt Damon.  Ce film tourné dans les régions de Rabat est actuellent en post-production.



Wael Kfoury refait ses comptes

Des lueurs de réconciliation scintillent entre Rotana et la star libanaise Wael Kfoury. Ce dernier a niè son désaccord avec la maison de production, en soulignant que les relations entre lui et l’entreprise sont bonnes , mais il est en phase de revoir ses comptes avant le renouvellement de son contrat. Les rumeurs propagées à cet égard affirment que Wael Kfoury a été dérangé par la position de Rotana qui a soutenu à plusieurs reprises Amr Diab pour l’octroi du «World music award». Après plus d’une année de rupture avec ladite maison de production, Wael n’a pas signé avec d’autres producteurs et continue à préparer son prochain album dont le choix s’est arrêté jusqu’à présent sur cinq titres. Son dernier opus «Madalleliti» relevant du folklore iraquien et chanté lors d’un concert à Oman a séduit plus d’un mélomane. Actuellement, le prince de la romance prépare une nouvelle chanson libanaise avec Mounir abou Assaf et Melhem abou Chdid dont il s’abstient de dévoiler le titre et qui compte la tourner prochainement en clip. Seule information à ce propos, c’est qu’elle sera le hit de la saison. Parallèlement Kfoury est attendu au Maroc le 18 mai au festival Mawazine.



Le nouveau Malek

Le chanteur auteur-compositeur Malek s’apprête à monter un spectacle avec Nabil El Khaldi. Un duo de luth et guitare, qui a tant passionné notre artiste. La particularité de ce spectacle sera la reprise des chansons qui ont bercé Malek depuis son enfance. En même moment, Malek prépare un nouvel album et projette de collaborer avec une star montante.



Freida Pinto… enfin célèbre

Freida Pinto, la jeune actrice indienne qui a incarné Latika dans « Slumdog Millionaire », film primé 8 fois aux Oscars, n’est pas encore habituée à sa récente célébrité et a bien du mal à le cacher.  Freida Pinto a déclaré : «C’est une bénédiction et il faut que j’apprenne à en savourer chacun des instants, c’est donc ce que je fais. Et je dois trouver mon équilibre». La jeune actrice a, par ailleurs, révélé qu’elle était toujours aussi intimidée lorsqu’elle faisait la connaissance de stars hollywoodiennes. Elle a en effet confié : «Le visage décomposé de Dev Patel qui dans le rôle de Jamal remporte le million dans Slumdog Millionaire est semblable à l’expression de mon visage lorsque je rencontre une célébrité sur le tapis rouge ! Je fais tout pour en profiter un maximum, c’est une expérience unique dans une vie». Il va falloir que Freida Pinto s’habitue à rencontrer des stars, car elle devrait prochainement jouer dans un film de Woody Allen aux côtés d’acteurs de renom tels qu’Anthony Hopkins, Naomi Watts et Josh Brolin.



Saba paye une amende de 10 mille livres égyptiennes

L’Administration générale des œuvres artistiques égyptienne a imposé à l’artiste libanaise Nicole Saba une amende de dix mille livres. La chanteuse est accusée d’avoir chanté sans l’obtention d’autorisation du Syndicat des professions musicales. D’autre part, l’équipe technique de la chaîne «Al Hayat » est arrivée samedi à Buenos Aires pour le tournage de la nouvelle émission de télé-réalité «La terre de la peur» au cœur des forêts d’Argentine. Ce programme connaîtra la participation de Nicole Saba qui accompagnera pour une durée d’une semaine les  14 candidats de cette nouvelle aventure.



Pete Doherty a le cœur brisé

Le leader des Babyshambles n’a qu’un souhait : se réconcilier avec son père, qui a coupé les ponts en 2005. Papa Doherty a été clair ; il n’adresserait plus la parole à son fils tant qu’il ne serait pas clean. 4 ans plus tard, ils ne se sont toujours pas reparlés, et ça commence à faire long pour le fiston. En 2007, ils s’étaient reparlés alors que Pete sortait de cure, mais l’accalmie n’avait été que de courte durée. Depuis, c’est silence radio du côté de son père, et seule sa mère lui adresse la parole, mais dans le dos de son mari. Pete s’explique: «Mon père prend mes rechutes comme des trahisons, il m’a dit que je décevais ma mère, ma grand-mère et mes sœurs. Il dit que je suis égoïste. Pourtant j’adore mon père, avant nous allions boire un coup et nous discutions pas mal».  En dépit de ces problèmes personnels, Pete est déterminé à se concentrer sur sa carrière. «Je veux écrire de bonnes chansons. J’aimerais imprimer une mélodie dans la tête des gens, comme ça ils penseraient à moi tout le temps !», explique l’artiste.
Le plus fort serait que son père n’arrive plus à se sortir une de ses chansons de la tête !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *