Pour insuffler une nouvelle dynamique à la 18ème édition

Pour insuffler une nouvelle dynamique à la 18ème édition

«Nous affirmons notre forte volonté d’insuffler une nouvelle dynamique au Salon international de l’édition et du livre en formulant de nouveau ses fonctions de manière à appuyer ses différentes composantes». C’est en ces termes que Mohamed Amine Sbihi, ministre de la culture, a affiché, lors d’une conférence de presse tenue mercredi 8 février à Rabat, sa grande ambition d’accompagner la lecture et l’édition. Dans ce sens, il a précisé que son ministère veille à élaborer une nouvelle politique de la lecture et du livre marquée par le rôle prépondérant des librairies et des bibliothèques. Une mouture qui consiste, entre autres, à formuler un plan national visant à doter l’ensemble des collectivités territoriales et locales de bibliothèques pour répondre aux besoins de la région en partenariat avec les collectivités locales et la société civile. Aussi, le ministère œuvre pour la création d’un réseau de bibliothèques locales et régionales géré par la Bibliothèque nationale du Royaume qui représente une référence en la matière. Dans le cadre de la même stratégie, le ministère envisage de développer des plans d’action marqués par l’organisation de bibliobus dans les régions éloignées en les dotant de moyens modernes. M. Sbihi a également exprimé sa volonté de veiller à «faire du Salon international de l’édition et du livre un couronnement de salons régionaux organisés constamment au long de l’année». De surcroît, le ministère envisage d’instaurer des mécanismes pour accompagner les libraires veillant à la distribution des livres. Par ailleurs, la conférence de presse a été marquée par la participation d’Ahmed Filali Ansari, président de l’Association marocaine des éditeurs et directeur de Dar Errachad Al Haditha. Une présence qui dénote la fin du bras de fer engagé entre le ministère de tutelle et des éditeurs marocains. Sous le thème : «Un temps pour lire : un temps pour vivre», la 18ème édition du Salon international de l’édition et du livre, dont l’invité d’honneur est l’Arabie Saoudite, se tiendra du 10 au 19 février à Casablanca et sera officiellement inaugurée ce jeudi. En outre, le Salon sera marqué pour la première fois par l’octroi du Prix de l’Argana. Pour rappel, plus de 700 maisons d’édition marocaines, arabes et étrangères représentant plus de 40 pays prendront part à cette manifestation grandiose.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *