Pour le dialogue des cultures

Pour le dialogue des cultures

Imprégnés de l’esprit cosmopolite de la ville de Fès, les organisateurs ont programmé plusieurs axes de réflexions et d’échanges qui seront déclinés en trois journées d’études au sein desquelles plus de 150 participants de très grande réputation internationale, donneront leurs analyses autour du projet sur l’Union pour la Méditerranée.
Les différents axes prévus pour ce congrès mettront l’accent sur l’importance du dialogue entre les cultures afin de dissiper les malentendus, bannir l’idée de «cloisons étanches entre les religions» et prôner la cohabitation et le dialogue interreligieux.
La séance d’ouverture prévue pour la journée de ce mercredi 4 juin, à l’hôtel Jnane Palace, débattra  du thème «Le défi de l’Union pour la Méditerranée». Prendront part à cette première conférence, entre autres; Taïeb Fassi Fihri, ministre des Affaires étrangères, Ahmad Khadaf Al Adham Kadhafi, Amr Moussa, secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, André Azoulay, conseiller de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Alain Roy, ambassadeur chargé du projet d’Union pour la Méditerranée. Dirigées par Abdelhak Azzouzi, président du Centre marocain interdisciplinaire des études stratégiques et internationales, les leçons inaugurales seront communiquées par  Roland Dumas, Dominique Baudis, Pascal Boniface, Rachid Benmokhtar, Ali Maher et Hassan Abouyoub.
La séance plénière programmée pour la journée du jeudi 5 juin  et intitulée «Redéfinir un projet politique mobilisateur pour la méditerranée», présidée par Agnès LeVallois, regroupera des personnalités comme Roland Dumas, Youssef Amrani, Assiya Bensaleh, Frédéric Charillon, Senen Florensa, Touria Jabrane, ministre de la Culture… Plusieurs conférences ponctueront cette même journée: «La gestion du volet humain, social et culturel en Méditerranée : bilan et prospective», «Les voix des générations, changement climatique et synergies régionales», «L’Islam et l’intégration en Europe»…
Le Congrès international sur l’Union pour la Méditerranée programme des ateliers inscrits sous les thèmes : «Comment créer les conditions favorables pour que les immigrés deviennent des acteurs de développement et de stabilité en Méditerranée ?», «Comment gérer les conflits en Méditerranée?», «Comment proposer des projets fédérateurs afin de donner une visibilité à l’intégration Sud-Sud ?», «Quelle charte éthique des médias dans le pourtour méditerranéen ?». Quant à la journée du vendredi 6 juin, elle sera ponctuée par une conférence introductive donnée par Alain Juppé, suivie d’une séance plénière inscrite sous le thème « les instruments de la relance économique en Méditerranée».
Les travaux du Congrès international sur l’Union pour la Méditerranée seront clôturés par une déclaration finale lue par Xavier Guerrand-Hermès, président de la Fondation Guerrand-Hermès pour la paix.  
Le Congrès international sur l’Union pour la Méditerranée est organisé par le Centre marocain interdisciplinaire des études stratégiques et internationales, sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et dans le cadre de le célébration du 1200ème siècle de la fondation de la ville de Fès. L’ambition de cet événement est de définir ou redéfinir les lignes directrices pour un avenir commun, un projet de civilisation, de nouveaux rapports Nord-Sud, et un authentique dialogue, entre les pays composant le bassin méditerranéen, le kaléidoscope des expériences humaines et le creuset des civilisations et des cultures, chargé d’histoire. Les organisateurs et les participants à ce congrès sont convaincus que la Méditerranée doit reprendre son rôle de zone de paix, de prospérité et  de tolérance.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *