Pr. Amraoui : «le khôl a une vertu antiseptique»

Pr. Amraoui : «le khôl a une vertu antiseptique»

ALM : Le khôl possède-t-il réellement des vertus médicinales ?
Pr. Abdelwahed Amraoui : Le khôl est constitué d’une poudre minérale composée principalement de sulfure d’antimoine. Il peut être noir ou gris selon les mélanges. Traditionnellement, le khôl est appliqué en utilisant un bâtonnet en bois appelé «merwed». Après l’avoir enduit de poudre de khôl, on le glisse entre les deux paupières jointes et, par un mouvement de va-et-vient, le khôl souligne harmonieusement l’œil ou la paupière.
Il donne au regard une profondeur et une luminosité mystérieuse. Sa tenue est plus longue qu’un mascara classique. Le sulfure d’antimoine peut être utilisé comme antiseptique, c’est sa seule vertu connue.

Peut-on utiliser le khôl pour traiter des maladies oculaires ?
En principe non, il peut être utilisé en cas d’un syndrome sec oculaire minime pour susciter la sécrétion des larmes. À part cela, il ne produit aucun effet.

Le fait de combiner le khol avec les médicaments est-il un acte dangereux ?
Non. Cependant, il faudra éviter de l’utiliser en cas d’infection des bords libres des paupières, de dacryocystite aiguë ou chronique. Le khôl frelaté peut être combiné au plomb ce qui le rend dangereux, à la fois pour l’œil et le rein. Il faudra bannir le khôl dont on ne connaît pas l’origine.

Est-ce qu’il y a eu, au Maroc, des cas d’infections de l’œil dus à l’utilisation du khôl ?
Oui. Mais, ces cas n’étaient nullement dus au khôl lui-même, mais au « merwed » infecté et qui passe l’infection d’un œil malade à un autre sain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *