Prix international de poésie «Argana» 2010 : l’écrivain Tahar Benjelloun consacré

Prix international de poésie «Argana» 2010 : l’écrivain Tahar Benjelloun consacré

Le prix international de poésie «Argana» 2010 a été décerné à l’écrivain et poète Tahar Benjelloun par «Bayt Achiîr» (Maison de poésie) du Maroc. Un communiqué de la Maison de poésie indique, mardi, que le jury du prix international de poésie «Argana», présidé par le poète Mohamed Serghini, a décidé de décerner cette prestigieuse distinction à Tahar Benjelloun, en reconnaissance de son talent dans l’écriture poétique et de son souci à défendre les nobles causes de liberté, de dignité et de tolérance entre les civilisations. Tahar Benjelloun, qui est d’abord un poète avant d’être écrivain, a reçu ce prix, non seulement pour l’attention particulière qu’il porte à la promotion du dialogue dans le monde, mais également pour son apport considérable dans l’enrichissement de la poésie marocaine, relève Bayt Achiîr Tahar Benjelloun a établi un «dialogue secret entre l’écriture poétique et l’écriture romancière de façon à ce que l’une se nourrisse de l’autre», fait observer le jury, rappelant que les premiers poèmes de Tahar Benjelloun exprimaient la souffrance humaine et défendaient les valeurs de liberté et de dignité, dans leur acception nationale qu’universelle. Parmi ses recueils de poésie figurent notamment «Homme sous linceul de silence» et «Foetus». Les écrits et poèmes de Tahar Benjelloun abordent des questions décisives, notamment l’identité et la cause palestinienne. Pour rappel, Tahar Benjelloun l’écrivain marocain d’expression  française avait reçu le prix Goncourt en 1987. Présidé par M. Serghini, le jury est composé de Larbi Messari, Abdelmajid Benjelloun, Hassan Nejmi, Abderrahmane Tankoul, Mohamed Bennani, Najib Kheddadi et Khalid Belkacem.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *