Prix littéraire 2011 : La Mamounia célèbre la littérature francophone marocaine

Prix littéraire 2011 : La Mamounia célèbre la littérature francophone marocaine

La Mamounia célèbre la littérature francophone en récompensant la meilleure plume marocaine. Suite à l’immense succès de la première édition du Prix littéraire, organisé en septembre 2010, La Mamounia, fidèle à son héritage, réédite l’occasion. Dotée d’une valeur 200.000 dirhams, ce Prix sera décerné cette année, samedi 1er octobre, dans une ambiance festive, en présence de grandes personnalités issues de l’univers culturel. Dix œuvres prennent part à la compétition pour gagner le Prix  littéraire de La Mamounia 2011. On cite: «Le dernier combat du captain ni’mat» de l’écrivain et romancier Mohamed Leftah, «Shamablanca» de l’écrivaine Sonia Terrab, «Le drame linguistique marocain» de Fouad Laroui, «La Mecque Phuket» de Safia Azzedine, «Hasna ou le destin d’une femme» de Maria Guessous, «Kant et la petite robe rouge» de Lamia Berrada-Berca, «L’Encensoir» d’Omar Berrada, «Chroniques de quartier», de Mohamed Diouri, «Des histoires de grands» de Myriam Jebbor et «Mardochée» de Kebir-Mustapha Ammi. Désireuse de contribuer au rayonnement de la littérature marocaine, La Mamounia a sollicité un jury francophone pour désigner le lauréat du concours. Le jury de cette seconde édition se compose de dix membres. Figure à la tête de ce jury, le journaliste et animateur français Guillaume Durand. Il anime une émission sur France 2 et la matinale de Radio Classique. On note la romancière française Christine Orban. Elle écrit également des textes de chanson. Son dernier livre «Le pays de l’absence» vient de sortir cette année. La Québécoise Denise Bombardier est également parmi les membres du jury de cette deuxième édition. Elle est journaliste, romancière, essayiste, productrice, animatrice de télévision et chroniqueuse au «Devoir» et à la radio. Le Belge Jacques De Decker, critique littéraire au quotidien «Le Soir», est également secrétaire perpétuel de l’Académie royale de la langue française et de la littérature française de Belgique. La Marocaine Layla Chaouni sera présente également au comité du jury. Fondatrice des Editions Le Fennec, cette écrivaine a participé à plusieurs jury littéraires et artistiques. On cite également  le Marocain Khalid Zekri, professeur de littérature comparée à la Faculté des lettres de Meknès. Il est membre du comité de rédaction du Magazine Littéraire du Maroc. L’écrivain français Marc Dugain vit au Maroc depuis dix ans. Il est l’auteur de «L’insomnie des étoiles», paru en 2010. Le lauréat de la première édition du Prix littéraire de La Mamounia, Mahi Binebine, est également parmi les membres du jury. Artiste, sculpteur et écrivain, ce pluri-artiste compte à son actif plusieurs œuvres littéraires. La femme de lettres Mouna Hachim sera aussi de la partie. Elle publie, actuellement, des chroniques hebdomadaires à l’Economiste et présente une émission quotidienne à Radio Atlantic. On cite enfin le Sénégalais Tidiane N’diaye, chercheur, professeur d’économie et écrivain. Il a à son actif plusieurs essais nominés dans différentes manifestations littéraires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *