Quand le Malhoun s’associe à l’improvisation

Quand le Malhoun s’associe à l’improvisation

Une bonne occasion pour conquérir différents rivages ! A l’origine de cette découverte, Touria Hadraoui, alliant le Malhoun, les chants soufis et arabo-andalous, le Suisse Jacques Siron, contrebassiste, et la danseuse française Geneviève Sorin. Un trio issu de différentes nationalités qui a joint ses performances pour émerveiller le public lors d’une création en circulation à Marseille appelée «Sortie de circuits». Une œuvre qui a vu le jour à l’issue de trois rencontres entre les artistes dans cette ville française. Organisée par la Compagnie Geneviève Sorin, cette tournée commencera vendredi 25 novembre à la Cité de la Musique. Les mardi 29 et mercredi 30 novembre, le trio se rendra au GMEM Centre national de création musicale. Les journées de vendredi 2 et samedi 3 décembre seront marquées par un concert offert à la Friche de la Belle de Mai. Aussi, les artistes égayeront l’espace culturel Busserine, les jeudi 29 et vendredi 30 mars 2012. Lors de ces spectacles, le trio fusionnera entre paroles d’anciens poètes arabes, frémissements de contrebasse, danses hirsutes et pondérées, ivresses, et gestes furtifs pour inviter le public à découvrir leurs différences. D’ailleurs, Geneviève Sorin aime frotter sa danse à la musique, aux mots et à l’improvisation. Jacques Siron, pour sa part, improvise, écrit, joue non seulement de la contrebasse mais aussi de la voix. Quant à Touria Hadraoui, elle s’est volontiers livrée à cette différence.  Selon les organisateurs, «Sortie de circuits est un objet de scène un peu penché, un interstice oblique, suspendu entre tendresse et âcreté, juste à côté du silence». C’est aussi, à leurs yeux, «un lieu où il est possible d’imaginer autrement, de s’aventurer dans l’inconnu tout en partageant la sensation de connaître depuis toujours. Il s’agit peut-être de s’exposer au décalage horaire, d’éprouver le décollage, de tenter une traversée reliant les rives de l’Océan Atlantique à celles de la Mer Méditerranée et du Lac Léman», enchaîne le communiqué des organisateurs. Par ailleurs, l’artiste marocaine, Touria Hadraoui, donnera, à elle seule, un concert de Malhoun, jeudi 1er décembre à Genève. Grâce à cette chanteuse, l’art du Malhoun sera présenté, pour la première fois, dans cette ville suisse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *