septembre 21, 2017

Quand les hommes défendent l’égalité en héritage: Hakima Lebbar revient avec une exposition et un livre collectif

Quand les hommes défendent l’égalité en héritage: Hakima Lebbar revient avec une exposition et un livre collectif

Ce prochain livre collectif accumulera les visuels des travaux plastiques, des textes académiques d’universitaires et chercheurs et des textes créatifs d’auteurs: fiction, nouvelle, poème, dialogue, témoignage, scénette…

Après avoir conçu des expositions et des ouvrages portant sur des questions de société dont «Des proverbes contre la corruption», et «Femmes et religions, points de vue de femmes du Maroc», la psychanalyste et galeriste Hakima Lebbar récidive avec cette forme d’action. Elle propose à des artistes plasticiens, à des écrivains, poètes, journalistes, universitaires, acteurs politiques et autres personnalités influentes dans différents domaines de compétence de réaliser un livre collectif en faveur de l’égalité en héritage avec une participation exclusivement masculine. Pourquoi uniquement des hommes ?

Mme Lebbar explique à ce sujet que c’est «pour donner une identité singulière à ce projet et parce qu’il s’inscrit naturellement à la suite du dernier projet «Femmes et religions, points de vue de femmes du Maroc» qui a réuni uniquement des travaux de femmes». En effet, le point de départ de ce projet commence avec une exposition itinérante dont le vernissage aura lieu le 1er juillet à la Bibliothèque nationale de Rabat. Celle-ci rassemble les travaux d’une quarantaine d’artistes hommes. «Les artistes ont été choisis pour leur talent respectif et aussi en tenant compte des genres d’expression (peinture, sculpture, photographie, vidéos, installation), de leur appartenance à différentes générations et de plusieurs régions du Maroc. Le projet est ouvert aussi à des artistes de culture musulmane d’autres pays.

L’exposition sera itinérante au Maroc et ailleurs selon les possibilités. Aujourd’hui, ils sont plus de 20 artistes à avoir confirmé leur participation», indique dans ce sens Mme Lebbar. Plusieurs artistes y participent, parmi lesquels Khalid Chriki, Abdeslam Azdem, Brahim Bachiri, Rachid Boudali, Salim Mouline, Mamoun Rtal, A.A. Benmejdoub, Ali Chraibi, Brahim Benkirane, Abdellatif Belaziz et Omar Berrada. En ce qui concerne l’ouvrage, il regroupera des travaux uniquement d’hommes. «L’ouvrage s’inscrit à la suite du livre collectif «Femmes et religions, points de vue de femmes du Maroc» qui a impliqué exclusivement des femmes et l’idée serait de les proposer ensemble dans un même coffret», souligne-t-elle.

De ce fait, ce prochain livre collectif dont la parution est prévue à la rentrée 2016 accumulera les visuels des travaux plastiques, des textes académiques d’universitaires et chercheurs et des textes créatifs d’auteurs: fiction, nouvelle, poème, dialogue, témoignage, scénette… introspection collective et individuelle ou toute autre forme créative. Les textes peuvent être proposés dans les trois langues courantes au Maroc : arabe, français et amazigh (avec un résumé en arabe ou en français). Parmi les textes reçus par la galeriste, on retrouve «Egalité» de Tahar Ben Jelloun, «Pour l’égalité, je ne renonce pas au rêve» de Abdellatif Laâbi, «La question de l’égalité hommes femmes en matière d’héritage» de Abdou Filali Ansary, «Héritage: Voici la solution» de Fouad Laroui, «La Femme» de Lahcen Zinoun et «Ijtahid en français» de Driss Mdaghri Alaoui.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *