Rabat : 24 courts métrages soumis au jugement du public

Rabat : 24 courts métrages soumis au jugement du public

Voilà une occasion pour les jeunes talents de se faire connaître auprès des producteurs en quête de jeunes professionnels performants à produire sur le grand écran. Le premier Festival de court métrage démarre aujourd’hui et se poursuit jusqu’au 23 octobre à Rabat. Il s’agit d’un nouveau-né qui vise à mettre sous les feux de la rampe les jeunes réalisateurs qui achèvent un nombre important de films courts annuellement. À l’origine de cet événement, le club Artescence qui relève de l’association Ribat Al Fath pour le développement durable en partenariat avec le centre cinématographique marocain et le Programme des Nations Unies pour le développement au Maroc. Cet événement culturel ambitionne d’être un rendez-vous incontournable de l’agenda cinématographique marocain. Il se veut un espace de dialogue et d’échange entre les amateurs du 7ème art. Outre cela, il vise à favoriser l’émergence des talents cinématographiques, à encourager la réhabilitation des salles de cinéma et à enrichir le paysage culturel de la capitale. «Le passage par la création de court métrage par des jeunes artistes en herbe, est souvent négligé, pour ne pas dire occulté. On oublie souvent que des réalisateurs de talent ont, au début de leur carrière, produit des œuvres de court métrage de grande valeur technique et de sensibilité artistique indéniable», a souligné Abdelkrim Bennani, président de Ribat Al Fath pour le développement durable. En ce qui concerne la compétition officielle, l’équipe d’organisation a reçu un grand nombre de candidatures parmi lesquelles 24 ont réussi à passer l’étape de la présélection. Ces 24 œuvres seront projetées lors des journées du festival où le public présent pourra voter pour son film préféré. Les huit films issus des séances de vote seront gratifiés par le prix du public et resteront en lice pour la grande finale. Le jury délibérera et décernera trois prix. Le Grand prix est doté d’une valeur de 25.000 dirhams, la mention spéciale de 15.000 dirhams et la mention du mérite d’une valeur de 5.000 dirhams. En ce qui concerne le jury du festival, il est composé de Alia Al Dalli, représentante et résidente adjointe du PNUD au Maroc, l’acteur Anas El Baz, le professeur d’art dramatique et metteur en scène Rachid Fekkak, l’écrivaine et reporter et photographe et Danny Sarazin, directrice du Festival du film animalier et de l’environnement. D’autre part, la diffusion des films inscrits se déroulera dans deux salles différentes de la capitale. Il s’agit de la salle 7ème art et du Théâtre national Mohammed V. Ce dernier abritera aussi les cérémonies d’ouverture et de clôture du festival.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *