Rabat, capitale des musiques du monde

«Le festival Mawâzine est une fête qui célèbre la diversité culturelle, l’ouverture sur l’autre, la tolérance et la promotion des expressions musicales dites minoritaires ou ethniques. Cette fête revêt non seulement un caractère de joie communicative, mais elle commémore Rabat comme une ville ouverte sur le monde», indique Mounir Majidi, président du festival dans une note de présentation lue en son nom par  Aziz Seghrouchni, président délégué de l’Association «Maroc culture» organisatrice de cet évènement.
Lors d’une conférence de presse organisée à la Villa des Arts de Rabat, Aziz Daki, directeur artistique et porte-parole du festival «Mawazine» Rythme du monde, a présenté en  présence de Hassan Amrani, wali de Rabat, le programme du festival dans sa 7ème édition.
«La durée du festival a été prolongée d’un week-end. Le nombre des concerts et des invités a augmenté. La qualité des artistes est comparable aux meilleurs festivals du monde dans cette manifestation qui concilie qualité et popularité», a indiqué le directeur artistique du festival. Plus de 100 concerts sont prévus avec la participation de quarante pays. Les grands artistes du monde seront présents à ce festival. Preuve. Le concert inaugural du festival sera donné par George Benson, le plus célèbre guitariste et chanteur de jazz, à la scène Bouregreg le 16 mai. Et c’est Whitney Houston en personne qui terminera en beauté cette fête des rythmes du monde à la scène Hay Nahda le 24 mai. Et ce n’est pas fini. Entre les concerts de ces deux grandes postures, le public se régalera. Nancy Ajram, Amr Diab, Diana Hadad, Assala Nasri, Jil Jilala, Lamchaheb, Nass El Ghiwan défileront à la scène Hay Nahda. Gratuite et accessible à tous, cette dernière, tout comme les scènes : Bouregreg,  Qamra, Hay Riad, et Place Moulay Hassan, est adaptée pour accueillir un très large public. Ainsi chaque scène répond à une cohérence et tient compte des publics ciblés et styles musicaux programmés. Ainsi, la scène Bouregreg  est  essentiellement dédiée aux musiques latinos et lusophones avec une ouverture sur le jazz et sur les musiques tsiganes. S’y produiront en plus de Benson, neuf autres artistes tous aussi talentueux, parmi eux Goran Bregovic (Croatie-Serbie), Los Van Van (Cuba), Janes( Colombie), El Bicho (Espagne) et Daniela Mercury (Brésil). La scène Qamra accueillera  quant à elle un public populaire. Le mélange des rythmes d’ici est d’ailleurs en est le fondement : Latifa Raafat et Saiida Charaf y représenteront la musique marocaine au même titre que des groupes de musique urbaine comme Darga, H-Kayne et Hoba Hoba Spirit ; Le reggae avec Ziggy Marley (Jamaïque), et la fusion avec l’orchestre national de Barbès (Maghreb-France) ou encore Natacha Atlas et d’autres styles… L’Afrique sera aussi à l’honneur dans ce festival. Les meilleurs chanteurs africains, à l’instar de Rokia Traoré, d’Omar Pène, de Freshly Ground, de Bonga, les plus engagés aussi, comme Tony Allen et Zao, se produiront à Hay Riad. Une soirée consacrée à la musique électronique est organisée le 23 mai. Les DJ qui mixent les musiques du monde ont été privilégiés. La tête d’affiche de cette soirée sera David Vendetta.
Par ailleurs, les scènes des salles du théâtre Mohammed V, Chellah et de la Villa des Arts, abriteront des concerts payants qui seront animés par des artistes prestigieux à citer Al Di Meola. Outre la musique, on prévoit lors de cette 7ème édition du festival Mawazine Rythmes du monde, un colloque et ce les 17 et 18 mai, où seront abordés de nombreux sujets et problématiques liés à la diversité culturelle en relation avec les musiques du monde.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *