décembre 13, 2017

 

Rabat danse à l’orientale

Rabat danse à l’orientale

«D’ici et d’ailleurs » tel est le nom du spectacle de danse orientale qui aura lieu mardi prochain au Théâtre national Mohammed V. Cette chorégraphie est signée Zeinab Bahraoui. Celle-ci, a construit son spectacle avec une dizaine de danseuses de ventres professionnelles. Elles viennent de plusieurs pays différents, dont l’Egypte, la Turquie, ou encore l’Arabie saoudite. Certaines danseuses parmi elle ont été été formées par la chorégraphe. Zeinab Bahraoui, d’origine égyptienne, est en effet professeur de danse orientale ou ce qu’on appelle plus communément en arabe : «Raqs charqui».
Elle dispense des cours au sein de l’Association olympique marocaine sise au quartier de l’Agdal à Rabat. Ceux qui la connaissent disent d’elle qu’elle est pionnière dans le domaine de la danse orientale académique au Maroc. Un art auquel Zeinab s’y livre, depuis un bon nombre d’années. Aujourd’hui, elle est considérée comme une danseuse professionnelle et enseigne également cet art à tous ceux qui le désirent. Depuis son apparition, la danse orientale n’a cessé d’attirer l’intérêt d’un grand nombre de personnes. Au Maroc, elle est très pratiquée dans les centres de fitness. Aujourdh’hui cette danse n’est plus aussi mal vue qu’elle l’était auparavant. C’est pour cette raison, que ses amateurs sont plus encouragés à prendre des cours de danse orientale dans des clubs de sport. En plus d’être un sport, le secret de la danse orientale réside dans le fait que c’est une esthétiques. C’est cette même esthétique, que Zineb Bahraoui a su tirer à son compte pour s’investir dans la mise en scène  du spectacle « D’ici et d’ailleurs ».
C’est un spectacle qui combine la tradition de la danse orientale avec celles des danses dites contemporaines. A l’instar des autres chorégraphes, Zeinab Bahraoui semble vouloir intégrer l’ère du temps : réaliser un spectacle de danse orientale traditionnel, tout en y adaptant des techniques et des manières de faire modernes. L’aspect culturel et esthétique dans les chorégraphies de Zeinab Bahraoui se traduit par un brassage des divers styles de danse.
La chorégraphe pratique de la danse classique, contemporaine, salsa-latino et même africaine. Une façon peut-être d’enrichir et d’embellir la danse orientale proprement dite, et ce pour pouvoir réaliser un mixage entre tous ces styles, l’un plus riche que l’autre. Elle les enseigne également au sein de l’association. C’est grâce à cette expérience que Zeinab ose et crée une danse multiethnique où rythmes et mouvements s’embrasent. Dans une ambiance aux rythmes multiples, ces mouvements donnent naissance à des tableaux vivants.  Une façon pour que les mouvements des danseuses s’enchaînent et créent la dynamique de la chorégraphie. C’est ainsi qu’est né le spectacle : «D’ici et ailleurs », une nouvelle production de Zeinab Bahraoui qui auparavant s’était plutôt spécialisée dans les chorégraphies modernes. Aujourdhui, elle propose un spectacle de danse orientale. « D’ici et d’ailleurs » sera présenté pour la première fois au théâtre national Mohammed V le mardi 7 juin 2005.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *