Rabat fait le plein de culture en novembre

Rabat fait le plein de culture en novembre

La présentation de ces manifestations a été faite lors de la conférence de presse qui s’est déroulée, mardi, en présence de Mohamed Amine Sbihi, ministre de la culture, Ibrahim El Mazned, directeur de Visa For Music, et Aadel Essadani, président de l’Association Racine. Dans son intervention, Mohamed Amine Sbihi a indiqué que «l’organisation de ces événements au Maroc s’impose comme une évidence. Outre sa situation géographique attractive et privilégiée, le pays s’est affirmé depuis quelques années comme un hub incontournable de la culture grâce à ces festivals. Ces manifestations renforcent davantage l’échange des expériences en ce domaine artistique et culturel».

Pour sa part, Ibrahim El Mazned a présenté les temps forts du salon des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient «Visa For Music», qui se déroulera du 12 au 15 novembre. «Plus de 250 artistes sont attendus à cet événement et une centaine de professionnels de la musique du monde entier», explique-t-il. En effet, «Visa For Music» est la première plate-forme dédiée aux musiques du Maghreb, du Moyen-Orient et d’Afrique. Elle réunira des professionnels de la filière et sera ponctuée par de nombreuses manifestations, dont le point fort sera la tenue d’une trentaine de showcases mettant en lumière des artistes sélectionnées parmi plus de 600 candidatures reçues de plus de cinq pays, du Maroc, d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Europe et des Caraïbes. Conférences, projections de films, documentaires liés à la musique, formations professionnelles, speed meeting, Networing émailleront cette manifestation.

«Les états généraux de la culture au Maroc», deuxième événement majeur de ce mois, est prévu le 12 novembre à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM). Enfin, la capitale accueillera la 4ème conférence sur l’économie créative en Afrique et ce du 13 au 15 novembre à la BNRM. Cette conférence est un sommet international rassemblant 40 pays africains, 12 pays européens, et 5 pays asiatiques. «C’est un rendez-vous pour débattre et formuler des stratégies de croissance et de durabilité pour un secteur culturel africain dynamique, créateur de richesse, d’emploi et d’image de l’Afrique», indique Aadel Essadani.
 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *