Rabat, ville des lumières, abrite «L’Afrique en Capitale»

Rabat, ville des lumières, abrite  «L’Afrique en Capitale»

Un retour au bercail se fera du 28 mars au 28 avril

Durant un mois le grand public est convié à un véritable parcours de découverte à travers les œuvres d’art présentées par plusieurs galeries, les expositions et manifestations organisées dans les grands établissements institutionnels et culturels.

De l’art contemporain, des concerts de musique, en passant par des projections de films, ou encore des conférences et d’art urbain, Rabat, ville des lumières, abritera du 28 mars au 28 avril l’événement «L’Afrique en Capitale». Ainsi durant un mois le grand public est convié à un véritable parcours de découverte à travers les œuvres d’art présentées par plusieurs galeries, les expositions et manifestations organisées dans les grands établissements institutionnels et culturels.

Au fait, ce sont 36 temps forts dans quelque 18 lieux offrant un riche programme gratuit et accessible à tous. Dans ce sens Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées, institution coordinatrice de l’événement, indique lors d’un point de presse tenu à Rabat que «c’est un grand événement placé sous le Haut patronage de SM Mohammed VI et dans le sillage du discours royal donné lors du 28ème sommet de l’Union africaine. L’événement «L’Afrique en Capitale» constitue une première qui met l’art et les expressions contemporaines de l’Afrique à l’honneur». Et de poursuivre : «C’est la première fois qu’une exposition d’une telle ampleur est organisée avec un programme si riche et diversifiant et qui va certainement plaire au grand public assoiffé de découvrir l’art africain dans tous ses états».

En effet, au cœur de la capitale, un premier parcours d’art contemporain relie les galeries Bab Rouah et Bab El Kébir dépendant du ministère de la culture, les espaces d’exposition des Fondations ONA et CDG et le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI). Il s’agit d’un «Regard sur l’Afrique» qui est d’abord posé à la galerie Bab Rouah par un ensemble d’œuvres issues d’une collection privée unique qui offre une exploration originale des tendances de l’art africain actuel. De son côté, le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain réunit deux artistes de premier plan : Wahid Chehata, photographe français d’origine tunisienne, et Kouka Ntadi, peintre congolo-français. Sous le titre «Présence commune», les deux créateurs exposent le fruit d’une résidence effectuée à Marrakech avec le soutien de la Fondation Montresso. La programmation de l’évènement est orchestrée par la fondation nationale des Musées et a été conçue en étroite coopération avec la majorité des opérateurs culturels et institutionnels de la capitale : ministère de la culture, ministère de la communication, ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Académie du Royaume du Maroc, Conseil national des droits de l’Homme, Université Mohammed V, Université Internationale de Rabat, Agence marocaine de coopération internationale, et bien d’autres partenaires. Il est à mentionner que la totalité des activités du programme de «L’Afrique en Capitale» est accessible gratuitement dans la limite des places disponibles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *