Rachid El Mounacifi, l’art et la manière de sécuriser

Rachid El Mounacifi, l’art et la manière de sécuriser

Difficile de dresser un portrait de Rachid El Mounacifi. Ce Maroco-Suédois âgé de 43 ans est directeur général de l’agence Dreampart Security, président de l’Association professionnelle des agences de sécurité au Maroc, président de l’Association Cartables sans frontières Maroc, écrivain, poète, conseiller et expert en sécurité. Modeste, il respecte le travail exécuté avec dévouement et sérieux, des valeurs qu’il hérita de son père, qui travaillait dans la Sûreté nationale et qu’il a perdu alors qu’il n’avait que 8 ans. Ce natif de Kénitra grandit au sein d’une famille de 4 enfants : Najia, Khalid et Lotfi. «Najia, l’aînée qui vit actuellement à Paris, est ma seconde mère. C’est la personne la plus proche de moi» affirme Rachid. C’est au lycée Abdelmalek Assaadi à Kénitra qu’il décroche un baccalauréat littéraire. Par la suite, il poursuit des études de droit à la Faculté de droit. Au bout de deux années d’études à l’Université, il décide de voyager à l’étranger. En 1989 débute l’aventure. Sa première destination sera l’île blanche, Ibiza, où il obtient une maîtrise en langue espagnole, un diplôme d’agent de sécurité et de guide autorisé. Avide de diplômes, il s’envole pour Paris et décroche une licence en droit privé à l’Université de Créteil. Amoureux des pays scandinaves, il décide d’aller vivre en Suède et se consacre à sa passion : la sécurité. «En réalité, j’ai découvert cette passion à l’âge de 7 ans grâce à mon père qui figurait dans la première promotion de la police marocaine en 1957. Pour moi, il était impossible qu’un membre de la famille ne fasse pas carrière dans la sécurité», déclare-t-il. Il décroche plusieurs diplômes en sécurité: agent contre le sabotage et l’espionnage, agent de sécurité, garde du corps mais aussi dans la criminologie. En 2000, il intègre l’Académie de police de Stockholm.Cette expérience de trois années le forge durablement. Il acquiert les techniques de lutte contre le banditisme et la criminalité organisée. Il deviendra d’ailleurs instructeur de self défense, arme à feu, bâton télescopique et spécialiste dans la gestion des conflits. Rachid participera à une centaine de séminaires et de congrès à travers le monde sur plusieurs thématiques : droits de la femme, criminalité, développement des entreprises, tourisme… Conscient de l’importance des langues dans le métier de la sécurité, il devient polyglotte. Rachid parle couramment 10 langues: anglais, français, arabe, suédois, danois, norvégien, italien, espagnol, portugais, russe. Après avoir vécu 25 ans à l’étranger, il décide en 2006 de retourner au Maroc dans le but de participer au développement économique et social du pays. Il fonde la même année son entreprise Dreampart Security, une société qui propose aux clients des agents de sécurité ainsi que des gardes du corps privés. Rachid est aussi un passionné du monde associatif. Grâce à l’association «Cartables sans frontières Maroc» dont il est président, des milliers de cartables ont été distribués dans la région de Marrakech. «Nous allons prochainement ramener depuis la France, des cartables, du matériel scolaire ainsi qu’un contenaire de chaises roulantes et deux bus. Nous voudrions par la suite étendre nos activités à travers tous le Royaume» précise t-il. Durant ses heures libres, il se consacre à ses trois chiens à savoir ses deux rottweiler «Joy» et «Night» et son berger allemand « Bethoven». Rachid est aussi un passionné de moto et adore voyager.  «J’ai eu la chance de voyager un peu partout dans le monde. Mais le pays qui m’a le plus marqué est la Chine. J’ai fortement été imprégné par la culture chinoise. Peut-être que dans une autre vie j’était Chinois», confie t-il avec le sourire au lèvre. Rachid a encore d’autres talents cachés et ne finira pas de nous impressionner.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *