Rafael Dorian, distingué jeune talent de Caftan 2008

Présélectionnés sur dossier, les jeunes créateurs ont présenté leurs collections devant un parterre de professionnels  de la mode. Le jury était composé de Aicha Zaimi Sakhri, directrice de publication de Femmes du Maroc et co-fondatrice de Caftan, Marie-Christine Marek, directrice de rédaction de Paris Mode Editions, Rachida Alaoui, historienne de l’Art et auteur d’ouvrages, Rachid Andalousi, architecte et Mohamed Sairi, directeur de la Préservation, de l’Innovation et de la Promotion du Patrimoine au sein du ministère de l’Artisanat. Les thèmes retenus pour la présélection s’inscrivaient dans un monde imbibé de couleurs et de poéticité, d’où la difficulté du choix. La collection de Salma Elouazzani Chahdi s’inscrivait dans un monde onirique des «Nuits mauresques», Rafael Dorian rédigeait une «Lettre à une inconnue » à travers ses coupes, traits, tons et couleurs, Kaoutar Laasmi jouait le rôle de la narratrice de l’univers des « Fleurs sauvages», Fatna Farkh baignait dans une atmosphère féérique de «C’est Byzance!», Nardjes Bensaad sculptait «Le fer dans toute sa splendeur», Nouzha Biyjeddiguen mettait en scène sa «Confrérie des éveillés et harmonieux», quant à Amel Alaoui, elle a joué la carte du «Glamour».
Après délibération en présence de Maître Wakrim, le choix est tombé sur Rafael Dorian qui s’est distingué par l’interprétation de son thème : «Lettre à une inconnue».
Une collection audacieuse, inscrite dans la différence, la simplicité et surtout la créativité. Il a su donner au caftan une dimension internationale.
Rafael Dorian présentera sa collection aux côtés des plus grands créateurs marocains lors du show final qui aura lieu le 3 mai 2008 au Palmeraie Golf Palace de Marrakech, lors de la 12ème édition de Caftan. Quand littérature rime avec couture. De fil en aiguille, et les traits se dessinent, se nuancent, les mots deviennent couleurs, coupes et matériaux. «Cette année, j’avais envie de vous parler, de vous sentir, de vous habiller…». Ses caftans ont un côté humeur coquine et sombre, sombre dans la profondeur, d’où le choix et la prédominance du noir. Une collection inspirée des années 20, assez «rétro», folle comme ces années. La folie, la légèreté des tissus, fait naître des corps et silhouettes, animés par une joie pétillante… Des robes fourreaux assez prêt du corps rehaussés de «hzam» pour certaines pailletés, petit veston trendy, le tout dans des matières comme le satin de soie, le velours et la mousseline de soie en jupon et organza de soie. Une collection féminine, glamour, un peu dévergondée mais aussi élégante, bercé par des mélodies rock & roll. Après des études en Stylisme Modélisme et une formation en Hautes Coutures, la marque Rafael Dorian est née. Sa passion au départ pour l’Art a toujours été là, au plus profond de son âme. Avec les années, elle s’est précisée dans la mode, l’art du crayon, le dessin, la silhouette, les ciseaux, la découpe… pour finir par la création. Au début , il ne créait que des robes du soir, robes de cocktails…  mais suite à un retour aux sources, et une première participation à caftan au Maroc, Rafael Dorian s’est plus spécialisé dans le caftan et les tenues traditionnelles…
D’origines arabes et andalouses, Rafael craque pour l’or, la dentelle, la richesse de certaines couleurs, la sobriété et l’élégance des autres. «Je m’inspire du temps, des époques pour créer. Je travaille avec des matières pures comme la soie, la dentelle, le velours… que j’associe à d’autres en fonction de mes inspirations. J’aime le caftan, l’héritage de l’art de la broderie marocain ». Pour sa nouvelle collection, Rafael a choisi d’habiller la femme en lui écrivant une lettre inconnue.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *