Ramadan sur Medi1TV : Momo remplace Oussama Benjelloun

Ramadan sur Medi1TV : Momo remplace Oussama Benjelloun

La belle surprise de la programmation TV du mois sacré est le thriller prometteur «Lghoul». Comme l’a si bien exprimé le rappeur Muslim, qui a fait la musique de ce thriller en compagnie de Dj Van,  «nous avons là un produit aux standards internationaux. C’est exactement le genre de thriller que vous avez l’habitude de regarder chez vous… mais avec un sous-titrage».

L’émission «Saa Kbel Ftour», programmée tous les ans au mois de Ramadan, se séparera de son présentateur principal.  C’est là l’annonce faite par Medi1 TV, mardi 18 mai, dans le cadre d’une conférence de presse consacrée à la grille des programmes du mois sacré. Là ne sera pas la seule nouveauté dévoilée. D’autres stars nationales et internationales tels Assaad Bouab, Ouidade Elma, Muslim et Moussa Maaskri feront leur apparition sur nos écrans. Détails.

Celui qui a été jusque-là l’hôte du Talk Show Live «Saa Kbel Ftour» cède sa place. La chaîne, par le biais de son directeur Marketing, précise de surcroît que ce serait désormais à Momo, l’animateur vedette sur Hit Radio, de prendre le relais d’Oussama Benjelloun. Un choix sur lequel les avis divergent d’ores et déjà sur la Toile et seule la très prochaine redécouverte de l’émission pourra trancher quant à sa pertinence.
«94% de Marocains se disent fiers de Medi1TV», avait déclaré la même source. Pour maintenir cette satisfaction, la chaîne tablerait sur une grille diversifiée. Elle passe ainsi d’une programmation axée essentiellement autour de la spiritualité pendant la journée, à une autre plus «divertissante», en début de soirée.  Hormis une caméra cachée «5 étoiles», faite en collaboration avec plusieurs stars nationales, la chaîne introduira en exclusivité trois nouvelles séries de production nationale.

Sur un ton humoristique, la fiction nationale ose enfin intégrer un grain de politique. Dans la série «Lwzir ou Mou», c’est le fameux Ferkous qui revient cette fois-ci sous la casquette d’un ministre marocain. Il y raconte le quotidien d’un homme pour qui, confie-t-il, «sa mère représente l’opposition». Celui-ci, présent lors de la conférence de presse, n’a pas manqué de saisir l’occasion pour attirer l’attention sur la condition et les délais dans lesquels se passent les tournages pour satisfaire les grosses demandes qui reviennent à chaque mois sacré. Un clin d’œil qui n’est pas passé inaperçu.
Sur un même ton comique, les téléspectateurs découvriront le sitcom   «Ahssan Lailates». Une production marocaine également qui «raconte le quotidien de parents et d’une sœur jumelle envahissante qui en font voir de toutes les couleurs à Fathi et à sa femme Jennat», précise-t-on auprès de la chaîne. Cette année sera marquée par l’un des directs phares du Ramadan, «Men Dar El Dar» où, depuis six ans, l’animateur Hamza El Filali sillonne le Maroc pour partir à la rencontre des Marocains pour célébrer les plus fidèles d’entre eux à l’émission en leur offrant deux voyages pour effectuer l’Omra chaque jour.

Coup de cœur

La belle surprise de la programmation TV du mois sacré est le thriller prometteur «Lghoul». Comme l’a si bien exprimé le rappeur Muslim qui, précisons-le, fait la musique de ce thriller en compagnie de Dj Van, «nous avons là un produit aux standards internationaux. C’est exactement le genre de thriller que vous avez l’habitude de regarder chez vous… mais avec un sous-titrage». Il n’aura pas tort. Pour «Lghoul», le duo Jean-Luc Herbulot et le réalisateur Said C Naciri a fait appel à un casting relevé. «Lghoul» est un thriller qui «tiendra en haleine les téléspectateurs», avait-on prédit.
Dans cette production de Medi1TV joueront Assaad Bouab, Ouidad Elma, Abdenbi Beniwi, Jalila Talemsi et l’acteur franco-algérien Moussa Maaskri. Ce dernier a, rappelons-le, travaillé pour de grosses productions françaises et américaines. Pour lui, «il y a des talents extraordinaires au Maroc. Il suffit de leur donner leur chance, de bons scénarios et un niveau élevé de qualité de travail». L’histoire tourne autour de Jad (Assad Bouab), un jeune qui part à la recherche de sa sœur portée disparue et qui, dans sa quête, plonge dans un monde qui lui était juste-là inconnu. Comme pour nous mettre encore plus l’eau à la bouche, le réalisateur de ce thriller précise que le scénario a été écrit par Jaouad Lahlou et Reda Allali. A suivre donc, et de très près.

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *