«Ramad’Impro» : Des joutes verbales et théâtrales au rendez-vous

«Ramad’Impro» : Des joutes verbales et théâtrales au rendez-vous

La Compagnie d’improvisation théâtrale Rbatia présente trois spectacles à Rabat

La Compagnie d’improvisation théâtrale Rbatia (CIR) est de retour à Rabat. Elle présentera pendant ce mois sacré, son «Ramad’Impro». Il s’agit de deux spectacles d’improvisation, prévus le 24 mai et le 7 juin à la Villa des arts de Rabat. «Chaque spectacle promet une palette d’émotions, d’univers et de situations diverses, mais avec une empreinte et un format propres», indique la compagnie. En effet, le spectacle du 24 mai présentera le «Bagarreur», un format né en France, créé par «Les Imposteurs», une troupe angevine que la CIR a rencontrée en match d’improvisation en mars dernier. «Le concept du «Bagarreur» bouleverse les codes de l’improvisation. L’objectif est justement d’oublier toute codification et de jouer sans limitations, en toute liberté. Cette liberté devient en elle-même un challenge de taille pour les jouteurs formant deux équipes qui s’affrontent, et créent des situations loufoques pour le plus grand plaisir des spectateurs», explique-t-on. L’autre spécificité de ce format, c’est le système de notation des scénettes jouées.

«Bien qu’il repose sur les votes du public, le «Bagarreur» se termine sans gagnant ni perdant. Chaque fois qu’une équipe remporte le vote du public pour la scène qui vient d’être jouée, elle gagne le droit d’infliger à l’équipe adverse une «torgnole», une contrainte dans le jargon de ce format, qui handicape le jeu de l’adversaire durant l’improvisation qui suit. Cinq types de contraintes sont admis». Le Ramad’Impro sera donc l’occasion pour le public de découvrir du nouveau, mais aussi d’apprécier, pour la dernière fois de cette saison 2017-2018, les cabarets d’impro de la CIR. «Ce format convivial permet aux jouteurs de la troupe d’improvisation de communier tous ensemble, dans les règles de l’art, afin d’offrir un spectacle dont le but ultime est de prendre un maximum de plaisir et d’en donner encore plus au public». Rendez-vous pris le 7 juin afin de découvrir, en même temps que les artistes, l’ultime cabaret d’impro de la CIR de la saison. La dernière date, celle du 21 juin, la CIR organisera et jouera un match de gala, le classico d’improvisation rbati. Le match d’impro aura lieu au cinéma Colisée de Rabat.

La Compagnie d’improvisation théâtrale Rbatia est née il y a deux ans de la volonté commune d’un groupe de férus d’improvisation théâtrale de s’organiser en troupe active, sérieuse et ouverte. Aujourd’hui, elle se compose de neuf membres: Adil Lfal, Nezha Alaoui, Karim Missaoui, Ahmed Falah, Nicolas Lebeulze, Mokhtar Chemaou, Maha Mahfoudi, Pauline Grégoire et Rime Ait El Haj. Leur objectif : promouvoir l’improvisation au Maroc. Cette discipline qui veut dire la représentation où l’acteur est à la fois dramaturge, metteur en scène, scénographe, et acteur. Il joue en public sans texte prédéfini, sans mise en scène préalable, selon son inspiration.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *