Réda El Amrani, la relève est assurée dans le tennis national

Réda El Amrani, la relève est assurée dans le tennis national

Avec un jeu efficace et des coups de service bien réfléchis, le jeune tennisman Réda El Amrani a pu marquer l’esprit des fans et les spectateurs de la petite balle jaune venus nombreux lors de la 26e édition du Grand Prix Hassan II de tennis clôturée dimanche 11 avril au Complexe Al Amal à Casablanca. Ce jeune Casablancais a réussi à rappeler la belle époque des trois mousquetaires, en l’occurrence Younes El Aynaoui, Karim El Alami et Hicham Arazi. «Les résultats de Réda El Amrani étaient à la hauteur des ambitions et de son potentiel, à savoir une victoire en huitième de finale face au Russe Teimuraz Gabashvili et surtout sa victoire sur le Tchèque Jan Hajek classé dans le top cent des meilleurs tennismen du monde», a souligné Khalid Afif, directeur technique de la Fédération royale marocaine de tennis (FRMT). Et de poursuivre qu’ « Aujourd’hui El Amrani se trouve au Brésil pour participer au Challenger doté de 35.000 dollars. C’est un joueur professionnel qui a un talent et une grande volonté». En effet, personne ne savait que le jeune Réda va résister jusqu’aux huitièmes de finale en évinçant le Tchèque Jan Hajek, qui compte parmi les 100 meilleurs tennismen du monde (81ème) sur le score de 6-3, 2-6, 6-2. Ce jeune joueur, entré en lice comme étant un simple invité, puisqu’il a bénéficié d’une Wild Card, s’est vite imposé comme la révélation de cette édition.  Après son élimination en quarts de finale par le Suisse Stanislas Wawrinka, tête de série N°1, 23è joueur mondial et vainqueur de cette édition, Réda El Amrani a déclaré à la presse : «Je vais essayer d’améliorer mon niveau, en étudiant les matches que j’ai disputés et combler les failles avec l’aide de mon entraîneur». Né le 19 mai 1988 à Casablanca, El Amrani a fait son entrée dans les courts de tennis dès sa tendre enfance. Il s’est très vite distingué, remportant notamment des tournois nationaux et internationaux. «Réda a un bon potentiel pour être un bon joueur de tennis. Il faut travailler dur pour pouvoir perfectionner son jeu et son endurance. Je crois que la balle est dans son camp», a déclaré Younes El Aynaoui, ancien champion de tennis et conseiller de Moncef Belkhayat, ministre de la Jeunesse et des Sports. Et d’ajouter: «Après les bons matches qu’a réalisés El Amrani lors de ce Grand Prix Hassan II, il a tous les moyens pour faire une belle carrière en tennis et continuer le chemin pour assurer la relève». Aujourd’hui, Réda El Amrani a réalisé une ascension remarquable au classement ATP, publié lundi, en se hissant de 58 places, au 228e rang. Il faut rappeler que le prodige du tennis national a remporté le tournoi «Future» de Hammamet (Tunisie) en 2007 ainsi que celui de Naples (Italie) en 2008. Le jeune Casablancais participe actuellement à un autre tournoi le Challenger doté de 35.000 dollars au Brésil.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *