Rencontre: L’Ircam célèbre la constitutionnalisation de l’amazigh

Rencontre: L’Ircam célèbre la constitutionnalisation de l’amazigh

Evaluer le bilan de la législature écoulée afin de mesurer le chemin parcouru dans le processus de mise en œuvre de l’officialisation de l’amazigh, tel est l’objectif de la rencontre prévue ce jeudi à l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM).

Placée sous le thème «Acquis, limites et perspectives», cette rencontre est organisée dans le cadre de la célébration de la constitutionnalisation de l’amazigh. «Les espoirs fondés sur l’application des dispositions de la Constitution après sa promulgation sont grands», indique le communiqué de l’Ircam. Et d’ajouter que les citoyens ont applaudi à l’énoncé des fondements qui projettent de faire du Maroc un Etat moderne de droit démocratique et fondé sur «les principes de participation, de pluralisme et de bonne gouvernance, avec une société qui préserve dans sa plénitude et sa diversité, son unité nationale une et indivisible».

Aujourd’hui, pour ce qui concerne l’amazigh, les analyses et les avis sont réservés sur les acquis de la législature qui s’achève, fait observer l’Ircam, estimant que «dans le domaine de l’enseignement, à l’opposé des recommandations de la vision du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, la généralisation de l’enseignement régresse en raison de l’insuffisance en enseignants, d’une manière générale, et de la réaffectation de nombreux enseignants spécialisés dans certaines régions».

Cette rencontre connaîtra la participation de représentants de la classe politique, de l’élite intellectuelle et de la société civile. Elle sera marquée en effet par la projection en avant-première, le même jour, de la version amazighe du film «Androman» de son réalisateur Azlarabe Alaoui.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *