Rencontre : Quel avenir pour le patrimoine culturel ?

Animée par M. Anthony G.Bigio, spécialiste principal en urbanisation à la B.M (département Infrastructure/région Moyen-Orient et Afrique du Nord), cette  rencontre  a été l’occasion pour donner un aperçu sur l’expérience de la  Banque Mondiale dans les programmes de réhabilitation et de sauvegarde du patrimoine des pays  du Maghreb et du Moyen-Orient et sensibiliser les spécialistes et les acteurs  de développement concernés sur l’importance à préserver l’identité culturelle  des pays de la région. La rencontre a vu la participation du doyen de la Faculté de droit, des  enseignants-chercheurs ainsi que les responsables de plusieurs administrations  publiques, notamment, l’Agence pour la dédensification et la réhabilitation de  la médina de Fès  (Ader-Fès), l’Agence urbaine et de sauvegarde de Fès (AUSF),  l’Inspection régionale des monuments historiques, et l’Institut français de  Fès-Meknès. Dans son intervention, le responsable de la Banque Mondiale a précisé que cette rencontre s’inscrivait dans le cadre des principes de l’UNESCO  concernant la définition du patrimoine culturel qui englobe à la fois les  patrimoines matériel et immatériel, avant de souligner la nécessité de s’investir dans la protection et la mise en valeur de ce patrimoine. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *