Rencontres avec Benkirane : Pour promouvoir la situation des artistes marocains

Rencontres avec Benkirane : Pour promouvoir la situation  des artistes marocains

Mercredi dernier, des artistes issus de différents bords ont eu l’occasion de tenir deux rencontres distinctes avec le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane. Le but étant de débattre de la situation de la création artistique au Maroc. Selon une source bien informée, ces rencontres interviennent dans le cadre des réunions tenues avec les créateurs marocains à l’instar de celle qui a eu lieu dernièrement avec d’autres acteurs et réalisateurs.
La 1ère réunion, qui s’est tenue avec la délégation de l’Union des écrivains du Maroc (UEM), conduite par son président Abderrahim El-Allam, a, selon notre source, duré environ une heure et demie. Cette rencontre, organisée quelques mois après la tenue du 18ème congrès de l’union et la création de leurs bureaux régionaux, a été consacrée à l’examen des moyens susceptibles de promouvoir la position morale des écrivains et le rôle de l’intellectuel dans la société. Etait également de la partie, Mustapha El Khalfi, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, qui a précisé que les discussions se sont axées sur l’importance de la culture et la nécessité de réhabiliter la situation de l’intellectuel et de se pencher, selon une approche participative, sur la mise en œuvre des dispositions de la Constitution, notamment celle prévoyant la création d’un Conseil national des langues et de la culture. M. El Khalfi a fait savoir qu’il a été convenu d’engager des mesures concrètes pour la mise à niveau du rôle de l’intellectuel sur les plans médiatique et institutionnel, en tenant compte des revendications formulées par l’UEM dans ce cadre.  
A l’issue de cette rencontre, d’aucuns écrivains ont, selon notre source, offert leurs publications à M. Benkirane qui s’est également réuni, pour la même durée, avec les délégations du syndicat national des métiers de la musique, conduite par M. Ahmed Alaoui, du syndicat libre des musiciens marocains présidé par Chakib Assimi et du syndicat marocain des professionnels du théâtre, dirigé par Massaoud Bouhssain. Les discussions ont été axées notamment sur le soutien public au domaine artistique, la situation sociale de l’artiste, la protection des droits d’auteur et la réglementation des professions concernées. Ces réunions qui, selon notre source, se sont déroulées dans une ambiance chaleureuse, ont donné aux artistes des perspectives très prometteuses. Quand même, les présidents des différentes délégations ont mis l’accent sur la nécessité de prendre des mesures plus efficaces visant l’essor de la production artistique et la réhabilitation morale et matérielle de la création dans différents domaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *