Rentrée culturelle de l’Institut français de Casablanca : Musique, théâtre, humour, danse, art plastique… au menu

Rentrée culturelle de l’Institut français de Casablanca : Musique, théâtre, humour, danse, art plastique… au menu

Les amateurs de musique seront bien servis avec Jean-François Zygel. Celui-ci propose un portrait en musique de Casablanca, une ville qu’il connaît depuis longtemps et dont il apprécie particulièrement l’énergie, les contrastes et le foisonnement.

Le programme de la rentrée culturelle de l’Institut français de Casablanca est désormais dévoilé. Riche et diversifié, le programme offre au public de la musique, du théâtre, de l’humour, des performances, de la danse, de l’art plastique, des rencontres et des conférences. ALM vous présente les temps forts de cette rentrée culturelle qui marquera les mois de septembre, novembre et décembre. A commencer par le nouveau spectacle «Halka» du groupe acrobatique de Tanger. Après «Taoub» et «Azimut», ce groupe revient sur scène en proposant la Halka et l’acrobatie. Toujours dans le volet spectacle, une pièce chorégraphique intitulée «Faux semblants» de Bouziane Bouteldja est au menu.

Il s’agit d’une performance qui interroge la société du spectacle où nous vivons. A ne pas manquer «Les Architectes». C’est une pièce chorégraphique conçue par Younes Atbane et Younes Aboulakoul. Ces deux artistes embarquent le public dans leur univers à la fois conceptuel, burlesque et débridé. Egalement à ne pas rater, «Tarfat El Khobz» de la compagnie Accroche-toi. Il s’agit d’un nouveau spectacle mis en scène par Said Mouhcine. Il aborde en effet la situation des ouvriers, leurs conditions de travail, l’usine, le chantier… L’institut francais de casablanca accueillera également Jalil Tijani. Celui-ci présentera son one-man-show «Jeux de société». A travers son spectacle, Jalil Tijani dresse une galerie de personnages pleins d’esprit et de contradictions assumées, le portrait bienveillant et hilarant d’un Maroc qui évolue au gré des rencontres. Côté musique, le programme donne à découvrir les 8èmes rencontres musicales de Casablanca.

Celles-ci proposent un cycle de formation accueillant plus de 20 musiciens du Maroc. Il donnera lieu à des concerts et restitutions mêlant musiques actuelles et musiques du monde. Le public aura le privilège de découvrir Daniel Zimmermann. Nominé aux Victoires du Jazz pour son album «Bonne Machine» en 2014, ce tromboniste virtuose nous transporte avec brio sur les sentiers d’un jazz inventif et original ponctué d’influences blues, funk et rock. Autre concert à suivre assurément, celui de Samira Brahmia. Cette artiste s’impose, depuis quelques saisons, dans le milieu de la musique griffée Maghreb. Toute son histoire la porte vers cette multiculturalité. Ce sont ses intenses participations à diverses éditions des Folles Nuits Berbères, Barbès Café, Cabaret Tam Tam au Cabaret Sauvage qui permettent à de nombreux professionnels de deviner la palette de son talent. Les amateurs de musique seront bien servis avec Jean-François Zygel.

Celui-ci propose un portrait en musique de Casablanca, une ville qu’il connaît depuis longtemps et dont il apprécie particulièrement l’énergie, les contrastes et le foisonnement. La virtuosité, l’imagination, la fantaisie et le sens des couleurs de Jean-François Zygel en ont fait depuis longtemps l’un des pianistes français les plus remarqués dans le monde. La nouvelle saison culturelle propose de découvrir la retransmission en direct de la comédie française «Cyrano de Bergerac». A l’affiche également de la saison culturelle, les Nuits des philosophes. 25 intervenants animeront plus de 40 conférences en français et en arabe mais également des forums et des discussions. La rentrée culturelle sera enfin une occasion de présenter les dernières œuvres littéraires. Parmi lesquelles, «Sexualité et célibat au Maroc» de Sanaa El Aji, «L’homme qui voulait voir le lion» de Halima Hamdane, et «La chaise du concierge» de Bahaa Trabelsi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *