Réseau panafricain des journalistes : Le Maroc élu vice-président

Réseau panafricain des journalistes : Le Maroc élu vice-président

Des journalistes de plusieurs pays africains, dont le Maroc, réunis jeudi à Brazzaville, ont créé un réseau panafricain des journalistes dont l’un des objectifs principaux est de mieux faire connaître l’Afrique et promouvoir la liberté de la presse sur le continent. Ce réseau, créé à la faveur des Oscars de la presse congolaise, qui récompense chaque année les meilleurs professionnels de la presse congolaise, a élu à sa tête le congolais Adrien Wavi Levy secondé par quatre vice-présidents.  Le Maroc a été élu vice président pour la région de l’Afrique du nord. L’idée de création de ce réseau, indique le président du comité d’organisation des Oscars de la presse congolaise, Adrien Wayi Levy, est née lors de la conférence sur le développement humain qui s’est tenue le 7 avril 2007 à Rabat.  Par la suite plus de 40 journalistes africains ont confirmé cette volonté lors de l’assemblée générale de l’Union Internationale de la Presse francophone tenue à Paris les 10 et 11 décembre 2010, ajoute-t-il dans une note de présentation. Les principes fondateurs de ce projet soulignent notamment l’engagement et la détermination à défendre et à promouvoir la liberté de la presse, l’éthique et la déontologie en Afrique.  Le constat fait à cette occasion pointe du doigt l’absence d’entreprises de presse africaines fortes et durablement structurées malgré le boom médiatique et l’existence de potentialités professionnelles indéniable, les tares des processus démocratiques dans le continent et les atteintes et entraves à l’éclosion d’une presse réellement libre et indépendante. Les promoteurs de ce réseau estiment que la solidarité des professionnels des médias africains va permettre l’éclosion d’une presse véritablement continentale soucieuse de promouvoir la liberté de la presse et la bonne gouvernance sur le continent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *