Restauration des «greniers Moulay Ismaïl»

Restauration des «greniers Moulay Ismaïl»

La célèbre porte Bab Mansour ne sera plus l’unique attraction de la ville de Meknès. Les Greniers de Moulay Ismaïl risquent de lui voler la vedette. Et pour cause, cet espace historique datant de l’époque du Sultan Moulay Ismaïl est aujourd’hui en phase de rénovation et sera bientôt ouvert au public. Cet espace plus connu sous le nom de « Heri Souani » est un grenier à grain qui a été construit au XVIIème siècle par le Sultan Moulay Ismaïl fondateur de la dynastie Alaouite.
Pour s’enquérir de l’état d’avancement de ces travaux, Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’était rendu sur place le jeudi 27 avril. Le ministère de la Culture en partenariat avec l’Institut méditerranéen italien (IMED-Italie) a débloqué une somme de près de 4 millions DH pour réaliser ces travaux de restauration en deux tranches. La première, réalisée dans un délai de huit mois a consisté en plusieurs opérations. Il s’agissait d’abord de renforcer les murailles, de désherber et de déraciner les arbres au niveau des terrasses. Aussi, les enduits intérieurs et extérieurs du monument ont été repris.
Autre élément à retenir est celui de la mise en place d’un guichet pour la billetterie à l’entrée Sud du bâtiment. Selon une source du ministère de la Culture, « une fois que les travaux seront terminés, le public pourra accéder au lieu en payant un ticket d’entrée, comme c’est le cas pour les autres monuments ». Ainsi, le prix d’entrée avoisinera les 10 DH qui, on le rappelle, sont versés au Fonds national de l’action culturelle (FNAC). D’un coût de 2,1 millions DH, la première tranche de ses travaux a concerné la construction et l’aménagement des sanitaires, la mise en place d’un nouveau système d’éclairage et la remise en état de l’installation électrique existante. Outre cela, la plomberie de ce monument, les réseaux de distribution, d’assainissement, d’évacuation ainsi que le damage du sol ont déjà été effectués.
Reste maintenant la deuxième tranche de l’opération. Cette deuxième partie d’une enveloppe budgétaire de 1,50 million DH  touche les travaux d’étanchéité et l’aménagement des terrasses. C’est au cours de cette année 2006 que cette deuxième tranche des travaux devra être finalisée. Une fois, le bâtiment restauré en entier, il devra abriter un centre de promotion du patrimoine de la région Fès-Meknès. Selon la même source du ministère de la Culture, « ce site vise la valorisation des ressources naturelles des stations thermales de Moulay Yacoub et Sidi Harazem.
Des écrans géants seront installés dans ce centre. Sera projeté sur ce même écran un document sur les potentialités territoriales de la région. Ce bâtiment abritera également un musée dédié au cheval. L’achèvement des travaux de ce site a pour échéance la fin de l’année 2006.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *