Rétro : 2017 fut une année brillante pour plusieurs figures de la scène littéraire musicale et artistique

Rétro : 2017 fut une année brillante pour plusieurs figures de la scène littéraire musicale et artistique

Voici notre sélection des personnalités les plus distinguées.

Asmaa Lmarabet : La grande gagnante du célèbre Prix Atlas 2017

Cette écrivaine et chercheuse a remporté le célèbre Prix Atlas 2017, pour son ouvrage «Islam et femmes, les questions qui fâchent» (Editions En toutes lettres). Celui-ci est un essai qui se veut une incitation à repenser l’Islam et une relecture actualisée des préceptes religieux où elle aborde et décortique des questions cruciales, telles que l’égalité des sexes, la polygamie, l’héritage, l’obligation du port du voile…

Yasmine Chami : Lauréate du Prix littéraire arabe 2017

Cette écrivaine a été honorée à l’Institut du monde arabe en France en remportant le Prix littéraire arabe 2017. Yasmine Chami, enseignante de littérature à Casablanca et ancienne directrice de la Villa des arts de Casablanca, a été primée pour son roman «Mourir est un enchantement».

Abdelhafid Douzi : Meilleur chanteur marocain aux DAF Bama Music Awards

Ce chanteur de raï a été élu meilleur chanteur marocain aux DAF Bama Music Awards 2017. En course avec plus de 105 artistes de renom, à travers le monde, Douzi a porté haut les couleurs du Maroc dans cette manifestation internationale. Il faut dire que Douzi a cumulé les exploits ces dernières années. L’artiste au grand potentiel chante en français, en arabe, en turc et même en hindi.

Hayat Saidi : Une double consécration en Italie

L’année 2017 est une année de gloire pour cette artiste plasticienne. Elle a raflé deux prix par le comité de la haute reconnaissance auprès de l’Académie italienne internationale de l’art. En effet, le premier prix nommé «Il Pensatore» lui a été décerné en hommage à August Rodin pour son engagement social qu’elle a mené à travers l’art. Ainsi c’est pour la première fois que l’Académie attribue cette reconnaissance à une personnalité arabe. Quant au second, appelé «I Guerrieri di Riace», c’est une récompense internationale d’art décernée à son parcours artistique, associé au diplôme international pour les droits de l’Homme Victor Hugo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *