Rétro : Ils nous ont quittés en 2017

Rétro : Ils nous ont quittés en 2017

L’année 2017 a vu la disparition de plusieurs figures de la scène artistique et médiatique. Nous avons retenu quelques-unes qui ont marqué la scène de leur empreinte.

Samira Fizazi, Madame météo

La très célèbre Samira Fizazi a quitté la scène médiatique après un long combat avec la maladie. Cette grande dame de la télévision marocaine a marqué plusieurs générations en présentant la météo sur la chaîne «Al Aoula». Née à Nador, elle a poursuivi ses études universitaires à Fès, avant de conquérir les Marocains par son éthique et son grand professionnalisme, et ce depuis la fin des années 1980.

Fadilah Berrada, la doyenne des stylistes marocains

Décédée le 12 décembre à Casablanca, Fadilah Berrada est une référence dans la haute couture traditionnelle marocaine. Après avoir travaillé pendant plusieurs années dans l’enseignement supérieur et au sein de ladministration, elle a décidé de tourner la page pour poursuivre sa passion et partager son art. Son premier atelier de couture à Casablanca ouvert en 1988, elle s’est rapidement fait connaître du grand public au cours de ses participations aux défilés de mode. Fadilah Berrada était unaniment appréciée dans les milieux de la mode marocaine à la fois pour ses qualités humaines et ses créations.

Abdallah Chakroun : L’homme de lettres et l’artiste

Abdallah Chakroun est l’une des personnalités qui ont marqué le monde de la culture au Maroc. Artiste ayant plusieurs cordes à son arc, il a marqué plusieurs générations de Marocains en tant qu’acteur, auteur et metteur en scène de plusieurs pièces de théâtre radiophoniques, en particulier sur les ondes de la RTM. Décédé à l’âge de 91 ans, cet artiste a laissé derrière lui un répertoire énorme dont 500 pièces en arabe et en dialecte marocain.

Cheikha Kharbouaa : L’icône de la Aita zaaria

L’icône de la Aita zaaria, Zahra El Hamidi, connue sous le nom de Cheikha Kharbouaa, a quitté la scène suite à une longue maladie. Kharbouaa a fait ses premiers pas dans le monde de la Aita aux côtés d’une figure de proue de l’art populaire, en l’occurrence Mohamed El Hilali. Des années durant, ce duo a gratifié les aficionados de la Aita zaaria de chansons qui restent gravées dans la mémoire collective des Marocains. Sous le protectorat, Cheikha Kharbouaa a été arrêtée à cause d’une chanson dans laquelle elle dénonçait l’exil de Feu SM Mohammed V. L’artiste a dû quitter la tribu de Gnadiz dans la région de Zaer où elle a vu le jour en 1929 pour aller chercher refuge à Roummani. Kharbouaa a eu droit un vibrant hommage au Festival de l’Aita de Safi et au Théâtre Mohammed V à Rabat.

Noureddine Karam : La voix douce de la radio

L’animateur Noureddine Karam, une des voix les plus connues de la radio, a quitté la scène à l’âge de 49 ans. Noureddine Karam a animé plusieurs émissions durant sa carrière, dont «Entre nous» que diffuse Radio 2M tous les soirs, du lundi au vendredi, de 22h à minuit. Plusieurs journalistes et animateurs avaient partagé sa photo sur les réseaux sociaux pour exprimer leur regret d’avoir perdu leur collègue emporté subitement par une crise cardiaque.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *