Rhany se dope pour son prochain spectacle

Rhany se dope pour son prochain spectacle

Rire réchauffe les cœurs et égaye la vie. C’est un peu comme une vitamine qui vous dope.  Cela, Rhany le prodigue dans «Rhany BL'Vitamine», un spectacle en tournée dans tout le Maroc dès janvier 2016.

En effet, il s’agit pour ce crooner, qui a su imposer son style en 20 ans de carrière, d’une véritable thérapie.

Une heure et demi de défouloir, d’anecdotes, de vannes et de partage, accompagnés parfois de projections de vidéos issues de son histoire intime.

Le tout ponctués d’intermèdes musicaux puisés dans ses 16 albums. Y passent tous les moments durs ou joyeux mais tout aussi incongrus qui ont marqué son parcours.

Il est question de sa jeunesse joyeuse en Tunisie dans un foyer où cohabitent un père sévère et un frère fêtard.

Aussi dans son show, il évoque ses premières imprégnations par les gouts artistiques de son père, journaliste à la MAP, musicien amateur qui sera paradoxalement son premier obstacle, lui qui refusera fermement que son fils fasse de la musique son métier.

Notre latin lover à la marocaine revient aussi sur ses premiers contacts avec la scène quand il avait 16 ans,  notamment ses imitations d’artistes comme Elvis Presley dont le costume a été confectionné des propres mains de celle qui l’a toujours soutenu, sa mère.

Rhany raconte, entre autres, son départ pour les USA, comment il chantait dans un anglais parfait mais ne comprenait traitre mot quand un américain lui parlait.

Son retour au Maroc, ses illusions, sa désillusion… tout y est.

Alliant l’esprit rigolo pur Marrakechi qui le distingue et sa sensibilité, Rhany Kabbaj se raconte et avec lui se dessinent les traits de toute une société dont les contradictions alimentent les situations les plus loufoques.

En cela, les spectateurs s’identifient facilement à Rhany, ce qui peut transformer son spectacle survitaminé en sorte de thérapie de groupe par le rire.

«C’est nouveau pour moi et nettement plus drôle et gratifiant d’entendre le public éclater pour une blague, moi qui ai eu l’habitude des applaudissements à la fin d’une chanson», confie le chanteur/comique.

Aujourd’hui donc, notre Dany Brillant nationale négocie sérieusement un virage vers l’humour.

En effet, on l’a vu dernièrement au «Marrakech du rire», puis le ramadan dernier sur le petit écran dans «Al Khawasir», un programme dont le succès a été tel qu'une deuxième saison est prévue. 

«L’humour est un trait dominant de mon caractère. Faire rire a toujours été quelque chose de naturelle et facile pour moi. Alors que créer de la musique me demande à chaque fois un grand effort», explique Rhany citant notamment son voyage à Cuba et le travail qui s’en est suivi  pour réussir à marier dans un album les musiques latines et celles du Maghreb.

Mais rien n’a été acquis d’avance: «J’avais peur de revenir à l’humour, mais grâce au soutien de mes amis Abdelali El Mhar alias Talis Ibnou Falis, metteur en scène et M.Bouzoubaa, producteur, j’ai réussi à relever le défi, roder mon spectacle et lui insuffler un rythme ».  Pour cela, plusieurs mois d’écriture, de préparation et de répétitions intensives ont été nécessaires.

Ainsi en se produisant dans «Rhany BL'Vitamine»,  notre artiste s’exprime entièrement, pour le bon plaisir du public, il libère son énergie humoristique et se dévoile même,  guidé par sa drogue : la scène, l’amour du public.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *