RSF dénonce « 23 cancres de la liberté de la presse » en Afrique

Une vingtaine de militants de l’Association Reporters sans frontières (RSF) ont dénoncé, jeudi matin, « 23 cancres de la liberté de la presse » parmi quelque 45 chefs d’Etat et de gouvernement participant au 22ème sommet France-Afrique à Paris. Masqués de blanc et vêtus de tee-shirts, chacun à l’effigie d’un chef de l’Etat accusé par RSF de violer les « droits de la presse et les droits de l’Homme », les militants ont manifesté à l’extérieur du palais des Congrès à Paris où se déroule le Sommet de jeudi et vendredi. Ils ont été tenus à bonne distance par des CRS, plus nombreux qu’eux, qui ont violemment arraché une banderole appelant « à la liberté de la presse ». « Nous voulons dire au président Chirac que nous en avons marre de ce double langage. Notre pays se veut un modèle des droits de l’Homme et nous accueillons de sinistres personnages qui sont des dictateurs », a affirmé à la presse le secrétaire-général de RSF, Robert Ménard.
Selon lui, le président Robert Mugabe, sous le coup de sanctions européennes pour violations des droits de l’Homme, et invité par Paris, « est le pire des dictateurs, une vraie caricature qui n’aurait pas dû être accueilli par la patrie des droits de l’Homme ». RSF se prononce « pour des sanctions personnalisées contre les dictateurs afin de ne pas pénaliser les peuples.
Ces dirigeants sont les prédateurs des populations », a affirmé M. Ménard. Au hit parade de RSF figure, en tête, le président érythréen, Issaias Afeworki, dont le petit pays « est la plus grande prison du monde pour les journalistes (18 incarcérés) ». Après, se classent la Libye, l’Ethiopie, la République démocratique du Congo, le Rwanda, la Sierra Leone, le Tchad, le Togo et la Tunisie. RSF publie à l’occasion une photo-montage, rappelant les classiques photos d’écoliers, assis sur des chaises, mais avec le visage des « 23 cancres de la liberté de la presse ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *