Saddam Hussein occupe les soirées des téléspectateurs irakiens

Si on trouve un peu partout des portraits et des statues du leader irakien, il n’apparaît presque jamais en public, et jusqu’au mois dernier, on ne le voyait pas beaucoup à la télévision d’Etat. Mais dernièrement, le culte de la personnalité a fait un retour en force dans les médias, essentiellement par le biais de séquences montrant ses rencontres avec des officiers et des collaborateurs.
Dans le langage des médias, Saddam Hussein est « le leader président, le Victorieux, Que Dieu le protège ». On le voit en général vêtu d’un costume trois pièces au bout d’une longue table, avec à portée de main un petit sac de cuir rempli de ses cigares cubains préférés. Les officiers, placés en fonction de leurs grades, des colonels aux généraux, se tiennent bien droits et saluent l’arrivée de Saddam Hussein. Son fils Kousaï, un civil qui dirige le corps d’élite de la garde républicaine, est également souvent présent. « C’est agréable de s’asseoir et de vous parler », explique Saddam Hussein à un groupe d’officiers dans une séquence datant du 27 janvier.
Les officiers, vêtus essentiellement de treillis vert-olive de l’armée, disent à Saddam Hussein à quel point ils sont privilégiés de le rencontrer. Un officier dit être harcelé par ses enfants qui ont vu d’autres officiers avec Saddam à la télévision et veulent savoir quand ce sera le tour de leur père. Les officiers entonnent parfois des chants de louange de Saddam.
Les raisons de cette exposition soudaine sont nombreuses: c’est une façon de rallier autour de lui les quelque 22 millions d’Irakiens en cas d’attaque américaine, une démonstration de la préparation des troupes pour la bataille, et une manifestation de camaraderie à un moment où les ennemis de Saddam Hussein essayeraient de persuader ses généraux de le renverser.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *