Said Mouskir : «J’ai eu une enfance inoubliable à Derb Sultan»

Said Mouskir : «J’ai eu une enfance inoubliable à Derb Sultan»


ALM : Que représente pour vous Derb Sultan ?
Said Mouskir : Derb Sultan a donné naissance à plusieurs talents tels que Naima Lemcherqi, Salah Eddine Benmoussa, Abdelhadi Belkhayat, des joueurs de football comme Haddaoui, Tijani, Dolmi et d’autres. Dans ce quartier chaleureux, j’ai eu une enfance inoubliable. Je ressentais de grands moments de joie et de bonheur à l’arrivée de chaque Aid et fête. Je me souviens qu’au cours de la matinée de l’Aid El Fitr, les voisins du quartier échangeaient entre eux différents plats de gâteaux. Ègalement pour l’Aid El Kebir, durant toute la journée les gens recevaient des brochettes de viande que leur offraient les voisins et les proches. À cette époque, les habitants de ce quartier se réunissaient comme une famille. Ils se rassemblaient à chaque fête, à chaque moment de bonheur. Aussi lors de la fête de l’Achoura, les jeunes draissaient des tentes dans le quartier et chacun ramenait sa couverture et sa nourriture. On s’installait dans ces tentes jusqu’à la fin de cette fête. Les jeux que l’on pratiquait le plus à cette époque était «dinefry», le foot et cache-chache…

Quels souvenirs gardez-vous dans ce quartier ?
Je n’ai pas oublié le jour quand une équipe médicale a rendu visite à notre école pour vacciner les élèves. Alors, je suis retourné à la maison pour éviter d’être vacciné car j’avais très peur. Au Ramadan, je me souviens que les jeunes du quartier jouaient du football dans la rue jusqu’au «Shour», l’aube. Je n’oublierai jamais les hommes qui travaillaient au four du quartier et ceux qui s’occupaient de la fontaine. On ressent la simplicité et la popularité dans ce quartier. Les jeunes avaient un respect absolu envers les grands. Ces derniers nous donnaient des conseils et parfois des reproches. On ressentait la solidarité et la convivialité des habitants de ce quartier.
à Derb sultan, on peut trouver toutes sortes de commerces: légumes, fruits, crêpes, baignées…

Quels sont vos projets ?
Je viens d’enregistrer un nouvel album qui comprend dix chansons, parmi elles une chanson spécialement dédiée à Derb Sultan. Je l’ai composée en m’inspirant de l’esprit de ce quartier si convivial et populaire. L’album comprend aussi une chanson avec le chanteur amazigh Ait Basaid.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *