«Saïda», du paradis à l’enfer

Il aura fallu environ trois semaines, du 10 au 31 janvier 2002, pour boucler le tournage à Casablanca, de «Saida», l’une des dernières productions de 2M en collaboration avec Cinétéléma. Le scénario est de l’écrivain Abdelilah Hamdouchi.
Né en 1958, dans la ville de Meknès, Abdelilah, enseignant d’arabe de formation, a depuis écrit 7 livres. En effet, il est surtout connu pour ses romans et ses polars mais aussi pour ses scénarios souvent adaptés à la télévision. On relève notamment les téléfilms «Al Houte Al Aama», produit par 2M, scénario et paroles de M. Hamdouchi, diffusé en mai 2001, mais aussi «Mataam Sophia», produit par la RTM et diffusé pendant le mois de Ramadan dernier… «Saïda» est le dernier du genre auquel notre San Antonio national ait participé. Téléfilm de 90 minutes, réalisé par le cinéaste Abdelmajid Rchiche, il est actuellement en montage et mixage dans les studios de 2M. Sa diffusion serait prévue pour le mois de mars 2002.
Pour avoir un avant-goût de l’histoire, un petit tour du côté du synopsis s’impose. Il s’agit d’un thème pour le moins inhabituel dans le paysage audiovisuel marocain. En effet, Abelilah s’est penché cette fois-ci sur une affaire de viol. Saïda, l’héroïne du film a une vie conjugale plutôt sereine avec son époux Fouad et sa fille Salwa. Tous les deux sont dans la vie active. Elle travaille dans une entreprise et lui est ingénieur en bâtiments. Bref, l’image même du couple moderne harmonieux. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu’au jour où Saïda est victime d’un viol qui transforme alors son paradis en enfer. En outre, elle garde pour elle son agression sexuelle et n’en dit rien à son époux. Elle essaie même de se suicider à maintes reprises. De son côté Fouad ne comprend rien au changement subite de sa femme de plus en plus pâle, triste et renfermée. Après toutes les tentatives de rapprochements que Fouad effectue et malgré l’amour qu’il porte à sa femme, il finit par en avoir assez de l’attitude de Saïda. Tout allait dans le sens d’un déclin fatal jusqu’à ce que Saïda intègre une association de lutte pour les droits de la femme…
Qu’advient-il du couple ? Saïda se remet-elle de son agression ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses au mois de mars sur 2M. Le casting du film est constitué entre autres de Fatéma Khir, Saïd Tsouli, Hamid Azzoughi et Amal Chabli.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *