Salon de la création littéraire : Hommage aux intellectuels maghrébins à Paris

Salon de la création littéraire : Hommage aux intellectuels maghrébins à Paris

Le Maroc a été, dimanche, à l’honneur au Maghreb des livres, le plus grand salon consacré à la création littéraire maghrébine en France, avec la participation, cette année, de 136 auteurs, dont plusieurs écrivains et intellectuels marocains. Cette 17ème édition a été ainsi clôturée sur un vibrant hommage aux défunts écrivains marocains Mohamed Leftah et Edmond Amran El Maleh, aux côtés d’Abraham Serfaty et de l’islamologue franco-algérien Mohamed Arkoun, connu pour ses liens étroits avec le Maroc. Les séances d’hommage qui leur ont été dédiées, animées notamment par les auteurs marocains Abdelatif Laabi, Prix Goncourt de poésie, et Salim Jay, ont été une occasion pour revisiter leurs œuvres et leurs parcours. Des témoignages émouvants ont été livrés, à cette occasion, par les intervenants qui ont salué la mémoire des défunts et l’excellence de leurs œuvres en tant que legs précieux pour les générations futures, tout en insistant sur leurs qualités humaines et leur lutte pour la défense de leurs convictions intellectuelles. Abdelatif Laabi a, en particulier, mis l’accent sur l’engagement d’Edmond Amran El Maleh et d’Abraham Serfaty, grandes figures du judaïsme marocain, en faveur de la cause palestinienne. Fiers de leur marocanité, ils se sont toujours autoproclamés «juifs et arabes», a-t-il souligné.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *