Salon international de Tanger des livres et des arts : Une édition dédiée à la ville

Salon international de Tanger des livres et des arts : Une édition dédiée à la ville

La 15ème édition du Salon international de Tanger des livres et des arts s’annonce très rythmée. Pendant cinq jours, du 4 au 8 mai, les visiteurs de ce Salon auront rendez-vous avec des tables rondes, cartes blanches, lectures, expositions, installations, ateliers, concerts et spectacles de rue. Organisée par l’Institut français de Tanger-Tétouan dans le cadre de la saison culturelle France-Maroc et en partenariat avec l’Association Tanger région action culturelle (ATRAC), cette édition aura pour thème : «Le grand œuvre des villes». Un communiqué des organisateurs explique bien ce choix. «L’univers urbain nous est devenu familier aussi bien que mystérieux, à la fois menaçant et attractif. Théâtre permanent où se jouent nos épreuves et nos réussites, livrée à une expansion parfois démesurée, la ville enserre l’homme d’une étreinte minérale où circule pourtant l’énergie vitale des formes les plus diverses de la créativité, qu’il convient de reconnaître et d’encourager», indique le communiqué. Dans ce sens, les intervenants lors de cet événement établiront une combinaison entre la création et la ville. L’objectif étant d’informer et sensibiliser un large public autour des caractéristiques vitales de la ville, notamment les jeunes que l’on prépare depuis des mois à ces rencontres. Cette manifestation vise également à échanger et confronter les points de vue de groupes pluridisciplinaires et internationaux – organismes officiels, responsables universitaires, société civile-, en soulignant les apports essentiels d’écrivains, artistes, architectes et intellectuels. Les participants traiteront le thème de cet événement sous forme de trois axes : La ville comme source d’inspiration artistique et littéraire, lieu de création et acteur culturel. Et c’est Tanger qui servira d’exemple à ces échanges. Dans le 1er axe, les participants feront part de leur appréhension de la ville comme matériau à (ré)inventer, comme personnage à part entière dans les œuvres. Quant au 2ème axe, il réunira entre l’architecture et les lieux de la ville, les places et les rues qui se métamorphosent pour accueillir la création. Pour sa part, le 3ème axe se penchera sur la culture lorsqu’elle (re)crée la ville pour nourrir son capital génétique et devenir un levier majeur d’attractivité. Prendront part à ce débat riche Danièle Sallenave, Fouad Laroui, Marcel Bozonnet, Rudy Ricciotti, Abdelkader Djemaï, Maylis de Kerangal, Odile Decq, Olivier Mongin, Olivier Weber, Daniel Picouly, Itzhak Goldberg, Benoît Peeters, André Azoulay, François Schuiten, Mohamed Benaïssa, Salima Naji, Youssouf Amine Elalamy, Philippe le Guillou, José Garçon, Faouzi Skali, Khalid Tamer, Gérard Meudal, Mustapha Mellouk, Gilda Piersanti, Sylvie Andreu et Sami Tchak. Selon les organisateurs et l’exploration des œuvres littéraires et artistiques où la ville joue un rôle essentiel permettra de mesurer à quel point l’espace urbain est un immense tissu créatif et indissociable de la vie de chacun.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *