Santé : L’appendicite, une pathologie intestinale

En anatomie humaine, l’appendice est une poche creuse de 5 à 10 cm de longueur qui se situe entre la fin du petit intestin et le début du gros intestin. Cette situation le fragilise et l’expose à l’infection. C’est ce qu’on appelle l’appendicite. Cette pathologie peut être brutale, subaiguë ou chronique. Cette dernière forme peut se manifester brutalement de façon imprévisible inquiétant le patient et son entourage. Comment se déclare une appendicite ? Le plus souvent par une douleur brutale de la région où il se trouve. C’est-à-dire dans le bas-ventre et à droite. Cette douleur peut être permanente et de plus en plus insupportable et être accompagnée parfois de nausées ou de vomissements.
La température est de 38°. C’est la situation classique où le diagnostic est évident. Parfois cette douleur se localise derrière le dos ou plus haut et au centre au niveau de l’ombilic ou encore au niveau de l’estomac. C’est parfois le cas chez l’enfant ce qui fait retarder le diagnostic. Après un interrogatoire et un examen clinique soigneux, des examens de laboratoire seront demandés par le médecin.
La numération de la formule sanguine (NFS) va montrer une augmentation des globules blancs par rapport à leur valeur normale.
A cette étape, l’expérience du médecin très importante retiendra le diagnostic d’appendicite et une hospitalisation en urgence sera proposée dans le but d’une intervention chirurgicale urgente en vue d’enlever l’appendice infecté (appendicectomie) seule  solution pour guérir. Parfois devant des situations douteuses, le médecin sera amené à demander d’autres examens tels qu’une échographie ou un scanner.
Après une anesthésie générale, le chirurgien procèdera à l’enlèvement de l’appendice infecté soit par voie classique en effectuant une petite incision en bas et à droite de la paroi abdominale, soit par cœlioscopie en utilisant un matériel basé sur une caméra médicale avec tout un ensemble technique performant.
L’avantage de cette technique est qu’elle permet de faire une inspection complète et directe des organes de la cavité abdominale.

A.H Tadlaoui
Chirurgien

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *