Santé : Migraine : souffrir sans consulter ?

La migraine est un mal de tête qui touche la moitié de la tête d’où son nom "mi-graine". C’est une douleur pulsatile (comme si vous entendiez battre votre cœur) parfois accompagnée de nausées ou vomissements ou vertiges. Ce n’est pas une affection grave mais qui indispose par l’intensité du mal de tête, sa répétition dans le temps.
Son explication scientifique n’est pas claire mais la migraine semble impliquer des perturbations vasculaires neuronales et biochimiques et de nombreuses substances actives au niveau du cerveau interviennent : la sérotonine, le monoxyde d’azote (NO), l’histamine, la dopamine, divers acides aminés neuro- excitateurs et d’autres neuromédiateurs.
Cette affection touche environ 10% de la population globale. Et curieusement la moitié des patients ne consulte jamais pour la migraine en acceptant de vivre avec ; ou en ayant recours à une automédication désordonnée.
Tous les maux de tête ne sont pas des migraines car on en compte 13 variétés.
Certains facteurs vont déclencher la migraine: stress, certains aliments, alcool, insomnie, bruit, jeûne, proximité des règles.(attention une femme qui fume et qui a des migraines ne peut pas prendre la pilule), Chez la femme, la migraine peut être strictement menstruelle(migraine cataméniale).
La douleur migraineuse dure de quelques heures à quelques jours. La crise de migraine revient à intervalles variables : de quelques crises dans une vie à 10 ou 12 crises par mois.
La céphalée est en général unilatérale, à prédominance frontale. Elle peut varier de siège d’un accès à l’autre ou rester au même endroit. Cette douleur est d’intensité variable d’un patient à l’autre.
Quelque fois la migraine peut commencer par des troubles visuels (migraine ophtalmique) ou par des troubles neurologiques(fourmillements).
D’autres signes peuvent accompagner la crise migraineuse : nausées, vomissements, intolérance au bruit et à la lumière, irritabilité, humeur apathique…
Dans la majorité des cas après un entretien minutieux et précis et un bon examen clinique, le diagnostic ne pose aucun problème pour votre médecin et si des examens complémentaires sont demandés (Echodoppler, Scanner, IRM, EEG, Examens de laboratoire) ils n’auront d’intérêt que pour calmer votre angoisse et éliminer d’autres maladies. Au niveau du traitement un large éventail de produits permet de soulager le patient et améliorer sa qualité de vie dans le cadre d’une prise en charge patiente de la part du médecin et confiante de la part du patient pour trouver le meilleur compromis avec un produit pharmaceutique donné. Car on peut soulager aujourd’hui 60 à 80 % des céphalées migraineuses. Le traitement est un traitement de la crise puisque en dehors de celle-ci le patient ne souffre pas. Quelques gestes simples peuvent apporter un soulagement provisoire : pression de la tempe qui fait mal, compresses glacées ou bouillantes sur la tête, porter des lunettes solaires, boire du café fort, dormir dans une ambiance sans bruit et sans lumière… Pour le traitement les produits médicamenteux tels que, l’aspirine, le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent soulager momentanément mais la base du traitement demeure : les dérivés de l’ergot de seigle et plus récemment les tryptans très efficaces.

Dr A.H.Tadlaoui

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *