Sawt : Les temps forts de la 4ème édition

Sawt : Les temps forts de la 4ème édition

Sawt, le premier festival international de chant choral et d’ensembles instrumentaux de Casablanca, organisé tous les 2 ans par Maroc En Chœur, tient sa quatrième édition, avec le soutien de Société Générale Maroc, son partenaire officiel. «L’objectif du festival Sawt est non seulement d’offrir un cadre de rencontres et d’échanges entre chœurs marocains et étrangers, mais aussi de donner au public marocain l’opportunité de découvrir un art distingué, accessible et populaire», indique le communiqué de la Société Générale Maroc. En effet, le Maroc compte près de 300 chorales et ensembles vocaux qui se distinguent par leurs répertoires et styles musicaux singuliers. Pour sa 4e édition, le Festival Sawt aura la chance de former un orchestre symphonique international pour la seconde fois, indiquent les organisateurs, dont les musiciens viennent de plusieurs pays et d’accueillir sept chorales dont trois marocaines, une française, une algérienne, une tunisienne et une composée de Subsahariens issus de 14 pays. Ce seront donc plus de 250 choristes et 80 musiciens qui se produiront dans des lieux emblématiques de la ville blanche du 10 au 13 avril 2019.

C’est justement cette diversité que le Festival Sawt cherche à mettre en exergue, avec les 6 chorales et les 3 orchestres participants. En ce qui concerne les chorales marocaines, on retrouve : La chorale CasaSawt (Casablanca), la chorale Taqassim (Société Générale Maroc), la chorale Fermata (Tanger) et la chorale Notre-Dame de Lourdes (Casablanca). À cette composition nationale, s’ajouteront des chorales de diverses nationalités: la chorale Akarena Voces ( France), la chorale Noudjoum (Société Générale Algérie) et la chorale Angham-UIB (Tunisie, Groupe Société Générale). Cette édition sera également marquée par la participation de 2 orchestres à dimension internationale, à savoir Amasia International Philharmonic (Japon) et le jeune orchestre provincial de Malaga (Espagne). Auxquels viendront s’ajouter des musiciens du Maroc et du Portugal formant ainsi tous ensemble l’Orchestre Symphonique Universalis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *