Sbagha Bagha : Une 2e édition plus riche et variée

Sbagha Bagha : Une 2e édition plus riche et variée

Les murs blancs de Casablanca vont à nouveau s’orner de couleurs

Après une première édition réussie, l’événement dédié au street art «Sbagha Bagha», revient pour une deuxième édition à Casablanca du 16 au 22 octobre. Portée par la même équipe de passionnés, sous l’égide de l’association EAC-L’Boulvart, cette édition propose aux Casablancais aux passionnés de street art en général, une programmation encore plus riche qu’à l’habitude.

A découvrir! Des Live performances permettront aux habitants de la ville de voir à l’œuvre des grands artistes tels que l’Espagnol Nano Nano, le Mexicain CIX ou encore le Marocain Fouad Abid, marquant de leur empreinte artistique et très colorée, des murs géants de Casablanca dans les quartiers de Sidi Bernoussi, El Fida-Derb Soltane et Hay Mohammedi. Le festival propose également une première compétition de graffiti. Les Casablancais pourront également profiter de nouvelles surprises et de happenings, dont le lancement de la toute première battle de graffiti du pays. Une battle ouverte à tous les artistes de cette discipline, qui s’affronteront devant un public de passionnés et un jury international de renom les 21 et 22 octobre.

Le jury composé de membres du collectif belge CNN199 et du writer français Neok, décernera un prix prestigieux à l’artiste qui réussira à gagner toutes les étapes éliminatoires. Une compétition très attendue qui sera ponctuée de performances musicales en live assurées par le collectif de Hip Hop, Block 10. Sbagha Bagha compte également créer la surprise en lançant «Rencontre improbable», une vision décalée et originale du street art. Pour cette première rencontre, Sbagha Bagha présente le projet Grafffiti recettes.

Proposé et mené par l’artiste barcelonaise Marina Monsonís, le projet consiste en une recherche anthropologique sur les poissons de la région de Casablanca, les recettes, les ustensiles et les méthodes de pêche locales. En impliquant la population du quartier du port de Casablanca (pêcheurs, femmes, enfants…), Graffiti recettes se matérialise en fin de festival par la réalisation de recettes par les enfants du quartier dont les étapes sont consignées sous forme de graffiti sur les murs. En marge de ces trois grands rendez-vous, d’autres activités seront proposées dont notamment une résidence d’artistes au Technopark portée par le collectif d’artistes SkefKef du 16 au 22 octobre, des masters class Street Art à l’Ecole nationale des beaux-arts de Casablanca du 16 au 18 octobre et des ateliers pour enfants au centre culturel Les Etoiles de Sidi Moumen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *