Semaines du film européen : Humour, émotions, et musique au programme de la 22ème édition

Semaines du film européen : Humour, émotions, et musique au programme de la 22ème édition

Les meilleurs films pour les mordus du 7ème art ! Les semaines du film européen sont de retour pour leur 22ème édition, prévues du 4 au 12 mars au Théâtre National Mohammed V de Rabat et du 6 au 14 mars au cinéma Lynx de Casablanca. Au programme, des comédies hilarantes multi-récompensées, des retrouvailles musicales émouvantes et quelques morceaux de bravoure. À l’affiche, huit films issus de huit pays européens différents. En effet, le coup d’envoi sera donné par le film de Matteo Garrone, «Reality». Ce film récompensé par le Grand Prix au dernier festival de Cannes s’intéresse à l’univers factice de la télé-réalité. On retrouvera également l’un des meilleurs films de la dernière sélection cannoise, «Camille redouble». Il s’agit d’une brillante comédie de Noémie Lvovsky qui s’annonce comme l’un des grands favoris de la prochaine cérémonie des Césars avec pas moins de treize nominations. Humour toujours mais burlesque et poétique cette fois-ci, avec le film «La fée» du trio de réalisateurs Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy, une petite merveille de finesse et d’inventivité. Egalement au programme, «The we and the I» de Michel Gondry est un autre film sur les déchaînements hormonaux de l’adolescence. Par ailleurs, les spectateurs auront l’occasion de découvrir une magnifique et réelle histoire musicale avec le film «El gusto» de la jeune réalisatrice irlando-algérienne Safinez Bousbia. Cette cinéaste sera présente à Rabat et à Casablanca pour présenter son film et rencontrer le public. Les semaines du film européen marqueront le retour du réalisateur polonais Jerzy Skolimowski. Celui-ci revient en grande forme avec «Essential killing», un film sensoriel, audacieux et haletant. D’ailleurs, il est porté par l’interprète Vincent Gallo primé au festival de Venise. À l’affiche aussi, le road-movie bulgare «Avé» de Konstantin Bojanov qui a remporté le Grand Prix de la semaine internationale de la critique, à Cannes 2011. Ce film suit, de son côté, deux adolescents dans un très joli et doux voyage initiatique. Enfin, le réalisateur allemand Andreas Dresen, qui avait fait le déplacement lors de la 18ème édition des semaines du film européen pour présenter son précédent film, «Septième ciel», revient avec un mélo familial bouleversant intitulé «Pour lui». 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *