SIEL de Casablanca: La littérature d’enfance et de jeunesse en vedette

SIEL de Casablanca: La littérature d’enfance et de jeunesse en vedette

La littérature d’enfance et de jeunesse occupe une large place dans la 22ème édition du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca (SIEL) qui se poursuit jusqu’au 21 février.

Qui a dit que les enfants n’étaient plus intéressés par la littérature ? À voir les stands du SIEL investis par les tout-petits, on peut conclure que l’engouement de ceux-ci ne semble pas s’essouffler. Hier, un grand nombre d’élèves de différents âges, issus de la région du grand Casablanca, ont visité le SIEL, afin de découvrir les dernières nouveautés littéraires.

«Je suis venu avec 70 élèves au Salon. Nous faisons cette sortie pour les sensibiliser à l’importance de la lecture et pour les aider à choisir les livres appropriés», a indiqué Habib Lah, professeur de français dans une école à Bir Jdid. Devant une diversité des exposants, les petits découvrent des livres d’ici et d’ailleurs: les bandes dessinées, les contes classiques, contes merveilleux, les livres présentant la vie des animaux, les biographies des prophètes, les livres scolaires, les dictionnaires, les encyclopédies des animaux. Les romans «Hdidane le rusé» ou «Mahboul le Sage» de Halima Hamdane sont de beaux exemples. «Il s’agit des contes traditionnels réécrits à ma façon. C’est une manière de vivre dans la tradition populaire marocaine», a indiqué Halima Hamdane, conteuse et écrivaine rencontrée au sein du Salon et qui a animé au sein du stand de la France une séance de contes consacrée aux enfants.

En effet, le stand de France offre plusieurs publications, notamment «La Maîtresse des montres» de Michel Ocelot, «Le Ramadan de l’ogre» de Nezha Lakhal-Chevé et Laure Gomez, «Moabi» de Michaël El Fathi ainsi que «Le balayeur de poussière» de Mathide Chèvre. Le stand de l’égyptienne des écrivains propose, quant à lui, aux petits lecteurs une large sélection de livres. «J’ai remarqué que les enfants marocains sont de plus en plus intéressés par les livres. Dans cette édition du SIEL, nous disposons de quantités suffisantes de livres. Nous avons choisi de présenter les livres qui peuvent satisfaire les besoins des enfants marocains que ce soit au niveau du contenu ou du prix», dixit Medhat Nabil, responsable de ce stand.

Le visiteur ne peut pas passer ans jeter un coup d’oeil au stand de l’édition Chaâraoui. Celui-ci présente aux petits amateurs de la lecture une grande diversité de choix en matière de littérature jeunesse. En français ou en arabe, le stand donne à voir des imageries portant sur différents thèmes, des histoires de prophètes, des contes marocains et des dictionnaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *