Sinsemilia, Debout les yeux ouverts

Sinsemilia, Debout les yeux ouverts

La bande de Grenoblois, adepte du reggae festif, est de retour, avec un membre de plus, Olivier, qui s’insère dans la section cuivres. Le groupe (désormais onze membres) continue à développer une musique colorée, certes, mais n’oublie pas pour autant d’avoir des idées. Et notamment en matière de politique (Bienvenue en Chiraquie ou encore + 2 flics, titre sur Nicolas Sarkozy, qui, selon le groupe, « écrivait lui-même la chanson tous les jours à la télé »). Un regard acerbe sur la société, qui n’empêche pas des notes d’espoir (comme dans Tout le bonheur du monde, dédié aux générations futures). Clin d’oeil à Noir Désir, Sinsemilia reprend Marlène (présent sur « Tostaky ») dans une version originale, guitare sèche et violons. Enregistré dans leur studio à Grenoble, ce nouvel album sent les copains et l’artisanat, dans le bon sens du terme, lorsque celui-ci permet d’offrir plus de coeur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *