Sofia : une star made in Casa

Sofia : une star made in Casa

Elle est jeune, talentueuse, pleine de charme et elle est bel et bien marocaine. Il ne se passe pas un jour sans qu’elle fasse vibrer les coeurs des Marocains, jeunes mais aussi moins jeunes, qui suivent les moindres de ses pas sur TF1. Il y a quelques semaines, c’était une parfaite jeune inconnue qui poursuivait paisiblement ses études en France, pays où elle est installée depuis un an et où elle poursuit ses études. Agée à peine 19 ans (née le 6 août 1984), Sofia est en passe de devenir une star de la chanson, grâce à sa participation dans la fameuse Star Academy, qui en est à sa troisième édition. La voir se produire, comme c’était le cas le samedi, en duo avec l’un de dieux de la chanson anglaise, un grand de la scène pop internationale qu’est Sting, c’est se rendre compte de son grand talent. Emue par le grand calibre que représente son compagnon, elle n’en a pas moins cartonné en interprétant Roxanne, l’un des morceaux les plus personnels de Sting, et donc les plus durs à reprendre. Loin de rater le coche, Sofia, par une voix mélodieuse a fait ce grand tube sien, donnant une réplique magistrale à un titre que l’artiste lui-même voulait différent, plutôt improvisé cette soirée-là. Que Sting, une star qui a su garder ses repères malgré le milieu spiral dans lequel il évolue et après tant d’années de succès et de célébrité, partage la vedette avec elle, c’est un honneur. Mais que ce dernier se prosterne devant le talent de Sofia, les mots ne suffisent pas pour décrire ce moment. Le lendemain, Sofia a eu droit à toutes les louanges de la part de ses professeurs. Sa voix, son expression scénographique comme son caractère, qui ressort dans ses interprétations, ont fait l’objet de plus d’une félicitation. D’ailleurs, dès la première semaine de la Star Academy, elle a été repérée par ses professeurs comme étant l’une des candidates qui ferait parler l’elle. «Elle est gracieuse, très belle et très bien faite», avait dit Kamel, son professeur, chorégraphe et professeur de danse. Plus qu’un physique, Sofia est aussi une sacrée personnalité. «D’une grande sensibilité, elle n’en est pas moins dotée d’une forte personnalité. Attentive aux autres, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. C’est ce que j’aime en elle», déclare Hala, une inconditionnelle de l’émission, véritable fan de la star montante. Plus qu’une belle voix, Sofia joue également du piano et des percussions. Elle danse comme une déesse. Latifa Hajjaj, celle qui l’a initié à la danse, y est certainement pour beaucoup. Sur scène, Sofia se meut dans l’espace en véritable professionnelle du show-bizz. Elle laisse de côté ses sautes d’humeur, son caractère rebelle, et sa sensibilité excessive pour se donner entièrement à ses émotions et à son public. Côté émancipation, Sofia l’est bel et bien. Elle va jusqu’à clamer haut et fort ses opinions, au risque de se faire taper dessus par ses professeurs, et jusqu’à afficher clairement, et devant les millions des téléspectateurs marocains, son entichement pour Romain, un autre candidat. Ayant toutes les chances de remporter cette troisième édition, elle n’en garde pas moins la tête sur les épaules. Comme l’aurait dit samedi la sage M.Sting «Music is its own reward» : le grand prix, c’est la musique elle-même.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *