Solidarité: Fondation BMCI, le soutien autrement..

Solidarité: Fondation BMCI, le soutien autrement..

Les jeunes du centre culturel «Les étoiles de Sidi Moumen» ont dansé au rythme de la fondation BMCI.

En effet, du 14 au 18 mars, dans le cadre du nouveau programme de solidarité international Dream Up, lancé par la fondation BNP Paribas depuis l’automne 2015, ce programme a permis la rencontre entre les jeunes bénéficiaires du centre culturel et le chorégraphe Abou Lagraa, ambassadeur du programme. 21 jeunes sélectionnés, 13 filles et 8 garçons âgés de 10 à 20 ans, ont eu l’occasion d’échanger et de suivre son enseignement artistique dont le thème est «L’individualité». Une restitution de ce travail a eu lieu devant les familles, l’entourage des jeunes et les autorités locales à la fin de la semaine dernière.
C’est un projet de la fondation BNP Paribas, qui a pour objectif d’accompagner, dans la pratique artistique, des jeunes en situation d’exclusion sociale ou scolaire, de précarité, ou de handicap, à l’échelle des cinq continents. Le programme dispose d’un budget de plus de 1,5 million d’euros et apporte une aide à des associations locales choisies pour l’adéquation de leur action avec l’objet du programme.

Parmi les associations retenues dans ce cadre, la fondation Ali Zaoua, fondée par Nabil Ayouch, qui propose avec le centre culturel «Les étoiles de Sidi Moumen», grâce au projet de la fondation BMCI, une formation musicale aux jeunes du centre culturel. Dream Up permet l’achat d’instruments de musique, l’organisation des cours de solfège et d’autres instruments. Cela permet aux jeunes du centre culturel «Les étoiles de Sidi Moumen», l’occasion de s’ouvrir à d’autres sons et de se produire dans la salle de concert du centre culturel. La venue d’Abou Lagraa et sa contribution pendant une semaine au centre a été un moment gracieux dans le programme de la fondation BMCI.

Justement, sa secrétaire générale n’a pas caché son admiration. «Nous avons réellement été séduits par le concept du centre, le travail fait avec les associations locales et l’impact positif sur le quartier Sidi Moumen. Pour nous, c’était un véritable coup de coeur», souligne Karima Benabderrazik.

Pour la directrice du centre, Sophia Akhmisse, «Dream Up permet un enseignement dans la musique, l’accès des moins favorisés à l’enseignement de la musique, le soutien et le désenclavement du quartier de Sidi Moumen». Aujourd’hui, Dream Up est un véritable partenariat entre le centre «Les étoiles de Sidi Moumen» et la fondation BMCI ; une façon pour les deux de monter des histoires.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *