Soljenitsyne se réconcilie avec les Juifs et la Russie

Le premier tome de « Deux siècles ensemble, 1795-1995 », le livre d’Alexandre Soljenitsyne sur les Juifs et la Russie, vient de paraître aux éditions Fayard. L’écrivain y passe au crible les rapports de la communauté juive avec le pouvoir russe sous les tsars et la participation des Juifs à la révolution bolchévique.
Les raisons qui ont porté Soljenitsyne à écrire cet ouvrage s’expliquent par le peu d’études consacrées à ce sujet.
«J’aurais été heureux de ne pas éprouver mes forces sur un sujet aussi épineux. Mais je considère que cette histoire – à tout le moins l’effort pour y pénétrer – ne doit pas rester interdite », écrit l’ancien dissident. L’autre raison, moins avouable, tient au fait que l’auteur est régulièrement accusé d’antisémitisme.
Son acharnement à défendre l’identité russe, au nom de la sacro-sainte âme russe, lui a souvent fait prendre une attitude quelque peu méprisante à l’égard les Juifs de Russie.
Ces derniers ont pourtant souffert de discriminations terribles dans ce pays.
Les pogroms sont une invention russe. Ils ont obligé de nombreux Juifs à prendre le chemin de l’Europe occidentale et des Etats-Unis. Soljenitsyne a particulièrement centré son traitement sur la participation des Juifs de Russie à la révolution. Trotski lui a fourni une large matière pour traiter ce sujet. Ce dernier a été, comme l’on sait, un acteur majeur de la révolution bolchévique. Son aura dépassait les frontières de son pays, si bien que Staline ne lui a laissé aucun répit, y compris après son exil au Mexique.
Il l’a fait tuer à Mexico. La communauté juive a réservé un accueil mitigé au livre de Soljenitsyne. En effet, ce livre a été critiqué au Congrès juif russe en juin 2001, et son contenu jugé insuffisant pour laver le tort fait par Soljenitsyne aux Juifs de la Russie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *