Sophia Loren remporte le «Praemium Imperiale»

Sophia Loren remporte le «Praemium Imperiale»

L’actrice italienne Sophia Loren a été honorée mardi du prix «Praemium Imperiale», l’une des plus hautes distinctions culturelles japonaises, aux côtés d’artistes de quatre disciplines différentes. Deux autres personnalités italiennes ont simultanément été distinguées : le peintre Enrico Castellani, maître des créations dites de «structures lumineuses» monochromes, et le pianiste italien Maurizio Pollini, interprète d’un répertoire allant de Bach à la musique contemporaine. La sculptrice allemande Rebecca Horn, réputée pour ses complexes machineries, et l’architecte japonais Toyo Ito, adepte d’une technique qualifiée de «fluide», complètent le palmarès. Le «Praemium Imperiale» récompense chaque année cinq personnalités des domaines de la peinture, de la sculpture, de la musique, de l’architecture et du cinéma ou du théâtre. Les lauréats 2010 recevront chacun la somme de 15 millions de yens (140.000 euros au cours actuel) lors d’une cérémonie qui aura lieu le 13 octobre à Tokyo, a précisé un communiqué de la Japan Art Association, qui décerne ce prix. Hissée au panthéon du cinéma par sa beauté sculpturale et plusieurs interprétations bouleversantes, Sophia Loren, aujourd’hui âgée de 75 ans, est une légende vivante du grand écran.  Remarquée en 1950 dans le rôle d’une esclave dans «Quo Vadis», elle a joué avec les plus grands acteurs hollywoodiens des années 50 et 60.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *