Sortie film : Avec Beethoven, le Saint Bernard, un show et de l émotion assurés !

Sortie film : Avec Beethoven, le Saint Bernard, un show et de l émotion assurés !

Il s’appelle Beethoven et il est déjà populaire… Ce Saint Bernard, âgé de 2 ans et 4 mois a marqué son passage lors de l’émission Rachid Show sur 2M. A travers lui, le message en direction de tous les téléspectateurs est clair : respecter l’espèce animale dans son sens le plus large…

Pour faire court, Beethoven est devenu un véritable ambassadeur … Car il inspire à la fois un sentiment de protection et de respect. Au premier abord, face à Beethoven, les personnes reculent devant son passage mais très vite il se fait apprivoiser malgré ses 120 kg ! Oui, Beethoven est imposant et attachant, à la fois.

Son histoire, d’ailleurs, n’est pas banale. Sa provenance d’Espagne à travers l’enseigne Planète Animal, spécialisée dans la vente des animaux, leur nourriture et les accessoires y afférents, fera le bonheur de son premier maître, le consul général de Guinée au Maroc. Ce dernier en est devenu propriétaire alors que la bête avait à peine quelques mois et il le confiera sans le dire expressément aux deux frères jumeaux, dresseurs et défenseurs des animaux, Lahssen et Houssein Fikry… L’animal, lui, n’est autre que le petit-fils du Saint Bernard qui a joué dans le rôle de Beethoven dans le film américain de Briant Levant, sorti en 1992. Son pédigrée attestant de sa descendance…
Lahssen et Hussein en parlent avec une pointe affichée dans le regard.

A huit mois, Beethoven marquera, en effet, la vie des deux frères à jamais. Un cadeau qui n’a pas de prix pour eux puisque Beethoven est venu remplacer la perte d’un chien de la même race, dénommé, Tutsie. Et l’aventure pour Beethoven démarra dans le quartier Gauthier de Casablanca dans les antres des maisons de fonctions, destinées aux fonctionnaires de l’armée marocaine qu’a servi le défunt père des jumeaux, âgés de 36 ans et natifs de la région d’Ait Baamran…

La maison est une ancienne bâtisse basse et jumelée avec d’autres logis du genre. En tout, cinq ou six blanchis à la chaux et rappelant les maisons d’Asilah… Mais nous sommes en plein cœur de la métropole économique à l’endroit plus connu jadis de « Birou Arab ». Le lieu est resté intact par respect aux militaires qui l’ont habité pendant toute une vie. Lahssen et Hussein continuent à y vivre avec leurs protégés. Des chats et des chiens de toute race y trouvent refuge. Et le plus exceptionnel c’est que malgré son poids, Beethoven saura jouer avec les plus chétifs d’entre eux en attendant ses maîtres !

Il est l’ami du quartier et tout le monde s’occupe de lui, chacun à sa manière au gré des possibilités et de ses moyens. Se balader avec lui dans les ruelles du voisinage est un plaisir. Au passage, certains s’arrêtent pour poser avec lui, d’autres le dépassent avec méfiance et l’admirent de loin. Son regard est doux mais sa taille reste imposante et dissuade plus d’un… Fier de leur ami, Lahssen et Hussein pourront se priver pour le nourrir. 1200 DH, c’est, en effet, la coquette somme nécessaire à l’achat des 30 kg de croquettes par mois. Et des croquettes achetées chez le vétérinaire et non du supermarché s’il vous plaît ! Le novice ne fera pas la différence mais les deux dresseurs, conseillés de près par le vétérinaire du quartier, Dr Baroudi, qui préside, d’ailleurs, la Centrale Canine, si…
Ce genre de nourriture permet selon les spécialistes de préserver la santé de l’animal. Et ses maîtres se montrent très stricts dans les choix des aliments. Au menu toutefois, les oranges et les raisins sont autorisés, de manière rationnelle.

Il faut le dire: Beethoven se prépare pour la compétition annuelle organisée par la Centrale Canine. Ce sera une première pour lui car ce n’est qu’à partir de deux ans qu’un chien a droit de se présenter.
Beethoven n’aura pourtant pas laissé de vide dans sa carrière, puisqu’il s’est produit dans l’émission de Rachid Show sur 2M.

Après ses passages réussis sur le petit écran, ses propriétaires ont vu grand pour lui. Son rôle dans le film, produit par Sofia Production et réalisé par Rachid Mouhib El Idrissi,  assisté par Mounir Raiss, promet de marquer les esprits. La bande annonce du film « Délivrance » en dit long sur l’espèce animale. La morale est claire: respecter les animaux pour préserver la race humaine.

L’histoire paraît, à la fois, belle et triste…
Serge, un pauvre vieux qui vit seul dans un cabanon, traumatisé par la solitude n’a pour seule distraction que d’écouter la musique de Beethoven.
Pendant une belle journée ensoleillée Serge croise sur son chemin un chien de belle race, abandonné et blessé au bord de la route, il l’emmène chez lui et le soigne. Les jours passent et le chien ne veut plus le quitter. Leur vie devient joyeuse. Les deux êtres s’amusent ensemble. Finalement, l’homme l’appelle Beethoven et ils deviennent les meilleurs amis du monde.

Un jour, Serge tombe gravement malade et le médecin lui annonce une tragique nouvelle : une tumeur. L’opération coûte chère, il ne lui reste que peu de temps à vivre… La loyauté de la bête est époustouflante et les qualités reconnues mondialement du Saint Bernard jaillissent au grand jour…
A voir assurément. Le film sera projeté dans les festivals nationaux et internationaux à partir du mois de janvier 2014. Un message clair pour réhabiliter l’animal dans la société marocaine !
Lashssen et Hussein en parlent les larmes aux yeux tant leur émotion est grande…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *