Sortir

Festival International de Musique Universitaire de Marrakech
Le Festival international de mus-ique universitaire de Marrakech (FIMUM) aura lieu du 22 au 24 avril.  Organisé par l’Université Cadi Ayyad, le but de la création du FIMUM est de mettre en place à Marrakech un événement majeur à destination des jeunes en général et des étudiants en particulier. Étant aussi une véritable fête de la musique, l’accès est donc libre et gratuit à toutes les activités … De nombreuses troupes universitaires marocaines, arabes, africaines, européennes prendront part à cette manifestation qui a trouvé sa place dans le paysage festif de la ville.

Festival International de Musique
Universitaire de Marrakech
Du 22 au 24 avril
Université Cadi Ayyad, Marrakech

10ème édition du Festival international du théâtre universitaire d’Agadir
À l’initiative de la faculté des Lettres et des Sciences Humaines d’Agadir se tiendra, du 1er au 4 avril 2005, la 10e édition du Festival international du théâtre universitaire. La direction du festival a reçu jusqu’au 20 novembre 2004 les demandes de participation des troupes nationales et internationales. Les éditions précédentes se sont distinguées par la qualité des représentations nationales et internationales, entrées en compétition pour s’attribuer le grand Prix du festival et le nombre croissant des spectateurs intéressés par cet événement universitaire, culturel et artistique.

Festival international
du théâtre universitaire
Du 1er au 4 avril 2005 
Agadir

Le 1-er Trophée des Arts Culinaires à Essaouira
La première édition du Trophée des Arts Culinaires sera organisée, du 13 au 15 mai prochain à Essaouira, sous le thème "Couleur Safran", indiquent les organisateurs dans un communiqué. Organisée avec le soutien de l’Association Essaouira-Mogador, cette première édition du Trophée des Arts Culinaires vise notamment à faire connaître et promouvoir la créativité et l’ingéniosité du chef cuisinier marocain ainsi que l’exceptionnelle richesse et la diversité culturelle du Maroc.
Ce trophée s’adresse également à tous ceux qui souhaitent transmettre et partager leurs passions et connaissances culinaires au service du développement du tourisme national. Les organisateurs de ce trophée relèvent que la cuisine marocaine est reconnue aujourd’hui comme un art culinaire de renommée internationale et reflète un certain art de vivre, ajoutant qu’elle a su préserver toute l’authenticité de sa préparation et de sa présentation.

Le 1-er Trophée des Arts
Culinaires – Du 13 au 15 mai  – Essaouira

Le Dar Moha
Le restaurant de Mohamed Fedal occupe un somptueux riad qui, à lui seul, vaut déjà le déplacement, surtout pour y dîner autour de la piscine ! Le service est charmant et attentionné, une ambiance musicale douce et agréable est créée par un musicien et un chanteur qui passent de salle en salle. Et dans les assiettes ! C’est le grand vertige ! Laissez-vous guider par le menu unique qui vous propose une suite de plats de la "nouvelle cuisine marocaine". Le Chef y propose une série de variations autour des plats traditionnels pour servir de petites bouchées de plusieurs entrées, des couscous uniques et des pastillas qui ne laisseront personne indifférent.

81 rue Dar El Bacha
Marrakech

Le Marrakchi
Ouvert en 2004, le Marakchi est sans doute un des rares restaurants de grande qualité qui donne sur la Place Jamâa El Fna. L’emplacement du restaurant offrant une vue splendide sur la ville. Ne pas hésiter à demander les tables près des fenêtres, la meilleure étant, selon nous, celle à l’angle. Au Marrakchi, éclairage à la bougie et musique douce d’un chanteur musicien qui murmure des chants traditionnels procure une ambiance ouatée. On y mange bien installé dans le velours des banquettes ou sur des tabourets assez bas. La cuisine est traditionnelle et raffinée. Le service très gentil. La clientèle touristique.

Place Jamâa El Fna,
52 rue des Banques

"Un papillon perdu" à Rabat
La pièce théâtrale "Un papillon bleu" de Jean-Marie Courtois et sa version en arabe "Fi Mahabi Erih",  mise en scène en collaboration avec Mohamed El Basri, sera en représentation les 5 et  7 avril à Rabat, respectivement au Théâtre national Mohammed V et à la salle Bahnini. Produite par l’association "Hadikat El Massrah oua cinéma", cette pièce théâtrale sera donnée successivement dans ses deux versions française (19h) et arabe (21h). La version arabe a été adaptée par Youssef Britel et Rachid El Ouali, avec une mise en scène de Mohamed El Basri. Les principaux rôles sont campés par Rachid El Ouali, Hannan Ibrahimi, Ilham Echhaïbi, Youssef Britel et Jean-marie Courtois. La pièce traite de la condition de la femme. Elle illustre, dans une situation volontairement extrême, la grande difficulté pour une femme d’assumer une "faute" et d’avoir transgressé les règles de vie qui lui ont été inculquées dans son enfance. Il y a vingt ans, une jeune femme très vivante, spontanée, honnête avec elle-même et entière, part vivre en France en étant célibataire. Une jeune femme de bonne famille jetée soudain dans la France des années 80, elle s’y brûle ses ailes de femme-papillon.

"Un papillon perdu"
Les 5 et 7 avril – Rabat

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *