Sortir

Rabat danse sur l’air d’ « Al Andalus »

"Al Andalus" est l’intitulé du spectacle de danse de la compagnie Blanca Li qui aura lieu le 18 juin à 20h 30 au théâtre Mohammed V, à l’initiative de l’Institut français de Rabat. Coproduit par le festival international de musique et de danse de Grenade et l’Opéra Massy, Al Andalus se compose de quatre ballets intitulés Promenade, Canciones Populares, Silhouette et Amour Sorcier, tous liés au thème de 1’Andalousie, pays d’origine de la chorégraphe. 
La plus belle manière de rendre hommage à ses origines est sûrement de les réinventer. Défi que relèvent Blanca Li et ses danseurs avec panache et rigueur. Entre renouveau esthétique et richesse du patrimoine culturel, Al Andalus allie l’atmosphère des musiques espagnoles et d’un f1amenco tout en retenue ainsi que le sens de la ligne et de la beauté des corps d’une chorégraphie contemporaine.
Al Andalus a été créée à l’Opéra de Massy avant d’être accueillie en juin 2004 au Palais de l’Alhambra, au Festival international de Grenade.
Blanca Li est chorégraphe, metteur en scène, danseuse, réalisatrice. Sans style préétabli, à partir d’un large éventail de formes d’expression corporelle, du flamenco au hip hop, en passant par la danse classique ou baroque, elle signe un parcours singulièrement personnel. Elle a grandi à Grenade, entre l’Alhambra et l’Albaycin.
Imprégnée depuis toute petite de flamenco, et de culture andalouse dans ce qu’il y a de plus riche, elle a toujours été sensible à la musique de son compatriote Manuel de Falla, exilé comme elle à Paris. Elle connaissait sa musique et le fameux air du feu follet avant même de connaître son nom.
De même que celui-ci a su intégrer des éléments gitans traditionnels dans des compositions résolument modernes pour l’époque, Blanca Li a décidé de traduire l’esprit d’une légende gitane, non à travers le flamenco, mais à travers une chorégraphie moderne dont les racines plongent aux mêmes sources. Il faut avoir vécu, comme De Falla, baigné par le flamenco, pour être à même d’en effacer le côté folklorique et technique et n’en garder que l’essence.

Al Andalus
 Le 18 juin
 Théâtre Mohammed V, Rabat

Ave Maria, Missa de Oliveria

L’ensemble vocal français « A Sei Voci » se produit mardi 7 juin au Complexe Mehdi Ben Barka à Rabat dans le cadre d’un concert intitulé : « Ave Maria, Missa de Oliveria ». Fondé en 1977, cet ensemble vocal s’est donné pour vocation de redécouvrir les partitions (souvent inédites) de la Renaissance et du Baroque, dans l’esprit de l’époque en donnant à leurs concerts une dimension visuelle, une mise en scène qui décuplent le pouvoir émotionnel de la musique. Leur approche s’appuie sur les dernières recherches, menées en collaboration avec plusieurs musicologues. Chaque projet donne lieu à un véritable travail de fond, alliant restitution de manuscrits originaux, recherches sur l’interprétation, concerts, master-classes, action de sensibilisation et enregistrement. Leur interprétation, si elle témoigne toujours du plus grand respect pour l’œuvre et le répertoire, sait également s’affranchir quand il le faut, des règles établies et du poids des ornementations, pour retrouver un chant profondément charnel et sensuel. Recomposée depuis 1991 autour de l’un de ses fondateurs, Bernard Fabre Garrus, A Sei Voci est une formation à géométrie variable, constituée d’un noyau dur de 6 chanteurs solistes, auquel s’ajoutent chanteurs et instrumentistes en fonction des productions. L’ensemble a acquis en très peu d’années, une réputation internationale dans le répertoire polyphonique et a été élu en 1994, "Ensemble vocal de l’année" dans le cadre des Victoires de la Musique Classique. A Sei Voci donne un soixantaine de concerts chaque année et se produit sur le plan national et international dans les salles et les festivals les plus prestigieux. Ses enregistrements, (Josquin Desprez, Allegri, Bencini, Janequin, Jommelli,…) ont reçu de nombreuses distinctions et les critiques les plus élogieuses des spécialistes.

Ave Maria, Missa de Oliveria
 Mardi 7 juin – Rabat



Hommage à Jean-Paul Sartre

"Voué inlassablement à l’écriture dès son enfance, idéologiquement créateur, Jean-Paul Sartre présente cet exemple unique d’un homme qui a construit à la fois une grande œuvre littéraire et une grande œuvre philosophique, à partir de son existence personnelle et sous le signe de la liberté. Toute l’œuvre dans sa diversité est marquée par cette cohérence, sans qu’on puisse parler de système. Sartre a pratiqué presque tous les modes d’écriture : fiction, philosophie, théâtre, biographie, autobiographie, essais en tous genres, journal et carnets, journalisme, correspondance… et il s’est engagé avec force et conviction dans les grands débats de son temps. "  À l’occasion du centenaire de la naissance de Jean-Paul Sartre, l’Institut français vous propose, du 1er au 21 juin, une exposition sur l’une des figures emblématiques du 20e siècle et qui incarne encore aujourd’hui l’écrivain engagé autant que l’intellectuel qui fut de tous les combats pour la défense de l’individu ou des nations.

Hommage à Sartre
Du 1er juin au 21 juin
Casablanca

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *