Sortir

Chimène Badi en concert à Casablanca
Encore une star internationale à Casablanca. Cette fois-ci, il s’agit de l’une des plus belles voix de France, la célèbre Chimène Badi, qui se produira le 20 janvier au Mégarama. Un évènement, organisé par l’agence One way concept, à ne pas manquer sous aucun prétexte. Après une tournée européene qui prendra fin le 19 décembre au Zénith, la belle Chimène viendra envoûter le public casablancais avec ses plus belles chansons.  Née le 30 octobre 1982, c’est à l’occasion du casting de Popstars 2 en 2002, que le grand public découvre Chimène, tout juste âgée de vingt ans. Bien qu’elle n’est pas été retenue pour faire partie des Whatfor, sa voix, sa sensibilité et sa personnalité dérnier retiennent l’attention de Valéry Zeitoun, grand chef du label AZ. Rick Allison, le producteur de Lara Fabian, tombe lui aussi sous le charme de Chimène et ne résiste pas à l’envie de travailler avec elle. Un lissage de cheveux plus tard, Chimène Badi, qui garde son nom de famille sur les conseils de Valéry Zeitoun, nous arrive début 2003, avec le single «Entre nous», une ballade romantique qui se classe directement à la 4ème place des meilleures ventes de singles en France. Tout va ensuite s’enchaîner très vite pour Chimène. L’année 2004 voit se concrétiser le statut d’interprète à part entière de Chimène. Elle se retrouve nominée aux victoires de la musique dans la catégorie "Révélation francophone de l’année". Même si elle n’obtient pas le titre, elle interprétera sa chanson "Si j’avais su t’aimer", présentée par Jean Luc Delarue comme ayant "une voix à faire frissonner". Le 20 et 21 janvier dérnier, elle fait enfin ses premières représentations en solo, sur la scène du casino de Paris. Elle offre à son public un show extraordinaire, reprenant des titres de Goldman, Hallyday ou Piaf, et en révélant une énergie incroyable et communicative. Des personnalités telles que Faudel, Lara Fabian et évidement Valéry Zeitoun, sont présentes dans la salle pour saluer la naissance d’une artiste incontournable de la scène française. Chimène collabore également à plusieurs albums. Ainsi sur l’album-hommage à Edith Piaf "L’hymne à la môme" (sorti en septembre 2003), elle reprend majestueusement "Padam, Padam" ou l’on découvre encore un peu plus les saveurs de sa voix envoûtante. Elle participe également à l’album "Le cœur des femmes" (sorti le 18 mai 2004), au profit de l’association Laurette Fugain, après avoir participé quelques jours plus tôt à un concert géant sur la place de la gare Montparnasse, aux côtés de nombreux artistes, à l’appel de la même association.
 

Chimène Badi
Le 20 janvier  – Casablanca


Rencontres chorégraphiques
«…On marche… », 1ère édition des Rencontres Chorégraphiques, est une plate- forme de diffusion des créations de chorégraphes marocains qui aura lieu du 20 au 24 décembre au Théâtre Dar Takafa Daoudiate – Marrakech. Initiée par les fondateurs de la compagnie Anania (Taoufiq Izeddiou, Bouchra Ouizguen et Saïd Aït El Moumen) et avec la collaboration de la délégation de la Culture de Marrakech, Dar Takafa Daoudiate, «…On marche… » est un événement qui se veut un temps et un lieu de partage des créations de nos chorégraphes marocains d’ici et d’ailleurs. Il s’agit d’informer et de donner une visibilité à un public marocain sur le travail et l’existence de la danse contemporaine dans le territoire comme un art à part entière. «…On marche…» à Dar Takafa sera un espace de dialogue sur divers problématiques tant sur le statut de la danse, du danseur, de l’artiste, et des propositions qui pourraient en émaner.  Au programme de ces Rencontres chorégraphiques de Marrakech : des spectacles, des conférences, des projections vidéo…
 Participeront à cette 1ère édition, des chorégraphes de Casablanca, Marrakech, Ouarzazate, Paris, Tours, notamment Saïd Aït El Moumen, Yasmina Benjeloune, Khalid Ben Ghrib, Adil Bouh, Taoufiq Izeddiou, Myriam Jazouli, Bouchra Ouizguen, Mouna Sekkat, Brahim Sourny, Al Mokhtabar (danseurs en formation avec Anania)

Rencontres chorégraphiques
Du 20 au 24 décembre
Marrakech


Jazz Fusion
Le duo Lionel Haas et Majid Bekkas donnera le 22 décembre au Goethe Institut un concert de Jazz Fusion. Lionel Haas a reçu sa première leçon de piano à 9 ans et s’intéressant aussitôt au jazz, blues et au rock. Il acquis sa première expérience internationale musicale aux Etats-Unis, où il a vécu entre 1991 et 1995 et faisait partie de la Federal Focus Jazzband à Washington DC.  Depuis 1998, Lionel Haas vit à Berlin. Il joue en solo ou en groupe dans divers projets de jazz, funk, soul, et blues. Il s’est produit dans le monde entier et a participé à des concerts dans plusieurs pays.

Jazz Fusion
22 décembre  – Rabat


Semaine culturelle koweïtienne à Kénitra
Une semaine culturelle koweïtienne sera organisée à Kénitra. Le programme de cette manifestation, organisée par le Bureau de l’information koweïtien de Rabat, en collaboration avec les délégations des ministères de la Culture et de l’Education nationale, et l’Union des ecrivains du Maroc (section de Rabat), prévoit des séminaires sur "l’activité de la création au Maroc ", qui regrouperont des chercheurs marocains et koweïtiens, ainsi que des lectures de poèmes. Au menu de cette manifestation figurent également deux exposés sur "les contacts maroco-koweïtiens à travers les institutions de bienfaisance, l’expérience de l’Association internationale «Arahma» comme modèle" et "Les oeuvres de bienfaisance et la solidarité en Islam". Des foires d’exposition de livres koweïtiens et des publications de l’UEM, des ministères de la Culture et de l’Education nationale et de l’Association Ribat El Fath, sont également prévues, parallèlement à l’organisation de concours culturels entre les établissements scolaires.

Semaine culturelle Koweïtienne
Kénitra

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *