Sortir

La poésie à Marrakech
L’Institut français de Marrakech lance la troisième édition des Rencontres internationales de poésie de Marrakech. Celles-ci se tiendront du 30 mars au 1er avril en partenariat avec l’Institut du Monde arabe, la revue Qantara, la Maison de la poésie du Maroc et "The National Cultural Forum" du Royaume de Bahrein.  Compte tenu de la place tenue par les jardins dans la poésie, mais aussi de l’existence à Marrakech des derniers jardins historiques du monde arabe, le thème retenu pour ces rencontres s’articule autour de « La Poésie en ses jardins ». Celles-ci seront accompagnées, comme chaque année, de lectures, d’hommages, de tables rondes, d’expositions, d’un concert de Malhoun et d’ateliers et d’animations en milieu scolaire.  Ainsi, la compagnie Graines de soleil Paris, sous la direction artistique de Khalid Tamer, propose l’opération « Les passeurs de poèmes » dans les établissements de Marrakech. Le projet consiste en la lecture de poésies dans les établissements scolaires (de la maternelle au collège) de la ville par quatre comédiens, par groupe de deux, arabophone et francophone qui iront lire, chaque jour, pendant une semaine, à la même heure des poèmes dans les classes. Le choix de poèmes est fait par les acteurs, ces poèmes écrits à la main sont laissés dans les classes aux instituteurs. Enfin, un concours de poésie récompensant les meilleurs versificateurs est organisé par l’Institut français en collaboration avec l’Agence universitaire de la francophonie.

Poésie – Du 30 mars au 1er avril – Marrakech


Les acrobaties de Sappe
Au sud d’Agadir, dans les champs, les serres s’édifient grâce à la dextérité d’hommes qui déambulent dans les airs afin de les assembler, ainsi que le feraient des funambules. Ce sont des paysans mais aussi au-dessus des têtes, des acrobates, découpés comme des ombres par le photographe Thomas Sappe. Leurs poses sont arrêtées, précises, comme le sont leurs propres gestes, avec le ciel en toile de fond. Sur ces images, l’esthétique graphique bataille avec une approche fragile et structurée. L’air circule le long des lignes et devient l’espace des corps qui gambadent sur les fils. Thomas Sappe, ingénieur agricole, documente sa pratique professionnelle au moyen d’un travail photographique assidu. Son objectif saisit les hommes et les femmes avec qui il collabore, les structures dans lesquelles il évolue, son environnement. Son métier et sa technique s’allient à la singularité de ses images pour proposer une série où le noir et le blanc donnent à l’air une densité perceptible et une épaisseur sensible. L’exposition est à l’Institut français.

Exposition – Jusqu’au 29 avril – Agadir


Théâtre et Education
Le festival multilingue "Théâtre et éducation" aura lieu du 6 au 9 avril à la Salle Bahnini au ministère de la Culture à Rabat avec au programme plus d’une quinzaine d’ateliers de théâtre scolaire. Cette manifestation se veut une occasion pour valoriser le lien étroit qui existe entre la pratique théâtrale et l’apprentissage des langues étrangères à l’école, indique le service de coopération de l’Institut français de Rabat. Le programme de cette manifestation, érigée en rendez-vous annuel depuis près d’une dizaine d’années, prévoit la présentation de quatre spectacles par jour d’une durée d’une vingtaine de minutes. Les représentations seront jouées par 260 élèves d’établissements scolaires publics et privés dans plusieurs langues à savoir, l’arabe, le français, l’anglais, l’amazigh, l’espagnol sans oublier l’arabe dialectal.

Théâtre et éducation – Du 6 au 9 avril – Rabat


Les villes sahariennes : extension et contraintes
L’Institut français d’Agadir organise le mercredi 5 avril à 19h une rencontre avec Pierre Rognon sous le thème : « Les villes sahariennes : extension et contraintes par Pierre Rognon ». Depuis quelques décennies, on assiste à un développement très rapide des villes à travers tout le Sahara. La discussion portera sur l’avenir de ces villes à l’aide de quelques exemples pris en différentes régions du Sahara. Pierre Rognon est professeur émérite à l’Université Pierre et Marie Curie et président de l’Académie française d’Outre-Mer. Il est l’auteur de nombreux travaux et publications de recherche sur les géosystèmes sahariens et la désertification.

Rencontre – Le mercredi 5 avril – Agadir


Les contes de Maria Diaz
Marie Diaz est «bricoleuse d’histoires en images et en mots, arroseuse d’imaginaire, mangeuse de bouquins, rêveuse de mondes d’ailleurs ». Auteur- illustratrice, elle animera une rencontre, à l’Institut français, pour découvrir les différents aspects du métier d’illustrateur : l’exploration des techniques, les méthodes, les pratiques.

Contes – Le 1er avril –  Casablanca

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *